Identifiez vous
Votre panier
Votre panier est vide.
Effectuez vos achats
en toute sécurité.
2,99€ de frais de port en France à partir de 30€ d'achats avec Colissimo
Info Disponibilités
  • en stock546 152 références en stock expédiées aujourd'hui ou demain
  • sur commande n'est pas en stock mais peut être commandé, expédié dans 4 à 7 jours ouvrés
  • indisponible est épuisé, pas encore paru chez l'éditeur, ou non commercialisé sur ce site
Plus d'infos
Téléchargez
la lettre du mois
(format pdf)
Pour recevoir notre lettre d'information "La Lettre de Dialogues"
Pour vous désabonner cliquez ici.

Nous contacter
Délais de livraison
Les frais de port
Conditions générales de vente
Découvrir la librairie Dialogues
Mentions légales.
Le héron de Guernica

Ajouter ce livre à une liste

Envoyer à un ami par mail

EAN13 : 9782812602481
ISBN : 978-2-8126-0248-1
Éditeur : ROUERGUE
Date Parution :
Collection : La Brune
Nombre de pages : 158
Dimensions : 14 x 1 cm
Poids : 198 g

Fiche UNIMARC (UTF-8)
Fiche UNIMARC (MARC-8)

Le héron de Guernica

De

Autre version disponible :

Ebook - Éditions du RouergueEn stock12.99 €

Avril 1937, Guernica. Quand il ne donne pas un coup de main à la ferme du vieux Julian, Basilio passe son temps à peindre des hérons cendrés dans les marais, près du pont de la Renteria. Ce matin du 26, alors que nombre d’habitants ont déjà fuit la ville dans la crainte de l’arrivée des Nationalistes, le jeune homme rejoint son poste d’observation au bord de l’eau. Amoureux d’une jeune ouvrière de la confiserie, il veut lui peindre un héron de la plus belle élégance, lui prouver sa virtuosité et son adresse de coloriste, alors que, déjà, les premiers bombardiers allemands sillonnent le ciel. Ce n’est pas que Basilio se sente extérieur au conflit, il a même tenté de s’enrôler chez les Républicains, mais on n’a pas voulu de lui. En ville, on dit de lui qu’il a un sacré coup de pinceau. Mais qui peut comprendre sa fascination pour ces oiseaux, l’énigme de leur regard, leur élégance hiératique, mais aussi leur vulnérabilité ? Peintre naïf, peut-être que ce Basilio, mais surtout artiste qui interroge la question de la représentation. Comment faire pour rendre par le pinceau la vie qui s’exprime dans le frémissement des plumes ? Questionnement peut-être plus essentiel encore dans ces temps de cruauté. Car sitôt les premières bombes incendiaires tombées sur Guernica, Basilio rejoint la ville pour voir, de ses propres yeux, l’horreur à l’oeuvre. Avec l’aide d’Eusebio, son ami prêtre, il photographie les avions allemands, pour témoigner de ce massacre. Mais comment rendre la vérité de ce qu’ils sont en train de vivre, ceux de Guernica, dans ce cadre limité de la plaque photo ? « Ce qui se voit ne compte pas plus que ce qui est invisible » dit-il.
Antoine Choplin (Auteur) a également contribué aux livres...
Les gouffresLes gouffres
Antoine Choplin
Fosse Aux Ours
Habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16.00 €
La nuit tombée / roman, romanLa nuit tombée / roman, roman
Antoine Choplin
Points
Expédié demain 5.70 €
Radeau / roman, romanRadeau / roman, roman
Antoine Choplin
Points
Expédié demain 5.50 €
Image manquanteLa nuit tombée
Antoine Choplin
A Vue D'Oeil
Habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16.00 €
La nuit tombée
La nuit tombée
Antoine Choplin
Fosse Aux Ours
Expédié demain 16.00 €
Cour NordCour Nord
Antoine Choplin
Rouergue
Habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 13.70 €

En savoir plus sur Antoine Choplin

Extrait
Le Héron de Guernica [PDF]


Dossiers relatifs au livre "Le héron de Guernica"

Prix littéraires 2011 : sélections et résultats > Prix des Libraires

Prix des Libraires

Le comité de lecture du Prix des Libraires a retenu 21 titres de la rentrée littéraire. Le prix sera décerné au début de l'année 2012.

En savoir plus : http://www.prix-des-libraires.fr/

Le dossier complet

La rentrée littéraire 2011 > Les coups de coeur des libraires

Les coups de coeur des libraires

Nous n'avons pas (encore) lu tous les livres de la rentrée, mais voici déjà une sélection, pour aiguiser tous vos appétits de lecture...

Le dossier complet

Commentaires
Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

26 avril 1937 à 16H30 -

Par .

«Les femmes les enfants ont les mêmes roses rouges
Dans les yeux
Chacun montre son sang"
Paul Eluard dans son poème «La victoire de Guernica».

26 avril 1937 c’est jour de marché à Guernica. «Basilio n’a jamais vu la Calle Santa Maria aussi bondée qu’aujourd’hui. Son cochon en laisse et son sac de haricots sur l’épaule...» Basilio est un jeune peintre autodidacte qui peint les hérons cendrés des marais de Guernica. «Il se demande ce qu’elle en dirait Celestina, de cette feuille encore largement vierge, avec cet effet de plumes au milieu, et tout juste quelques traits pour témoigner de la silhouette élancée du héron.» Il est amoureux de Celestina.

[Lire la suite ...]



Par .

C'est un petit roman qui met en exergue l'amour de Basilio pour la peinture et des hérons. Tout est construit là-dessus et sur l'opposition à la barbarie qui va faire s'abattre sur Guernica les bombes nazies. "T'as l'aviation allemande qui nous passe à ras la casquette et qui balance des bombes sur nos maisons et tu voudrais qu'on s'émerveille devant un héron qui s'envole." (p.81) Mais il est aussi une représentation de ce qui a été vécu là-bas pendant le bombardement. Comment cette petite ville vivait paisiblement entre ses marchés, ses habitants qui allaient au bal, qui draguaient, qui peignaient, qui encadraient... Comment elle fut totalement détruite.

[Lire la suite ...]

Superbe! -

Par .

Basilio, peintre amateur habitant Guernica est encouragé par le père Eusebio pour assister en tant que spectateur à l'exposition internationale des arts et techniques qui se déroule à Paris et rencontrer ce fameux peintre représentant l'Espagne : Picasso.
Car selon Eusebio, qui mieux que Basilio peut témoigner de cette journée d'horreur qui a eu lieu à Guernica?
Basilio accepte donc de faire le voyage et de rencontrer cet artiste qui a peint Guernica... mais qu'il n'a jamais vu dans ses rues!

[Lire la suite ...]

Très belle plume -

Par .

Voilà un roman très bien écrit qui pose des questions sur l'art: comment Picasso peut-il peindre Guernica sans avoir vécu les drames qui s'y sont déroulés? Basilio est perplexe. Des pages sont consacrées aux moments où Basilio peint et donc à sa manière de percevoir le monde. Peindre lui permet de survivre au pire, comme d'autres dans le roman s'accrochent au football ou à leur religion.

C'est donc un très beau livre truffées de réflexions mais où il ne se passe pas grand chose, si l'on peut dire que la mort de plus de mille personnes tuées dans les bombardements d'Hitler en ce 26 avril 1937 ne sont rien. Par contre, la scène finale dont je ne vous dirai rien est une grande réussite: j'avais l'impression d'être près de Basilio et de vivre ce fantastique moment avec lui.

Ils ont partagé "Le héron de Guernica"