Identifiez vous
Votre panier
Votre panier est vide.
Effectuez vos achats
en toute sécurité.
2,99€ de frais de port en France à partir de 30€ d'achats avec Colissimo
Info Disponibilités
  • en stock546 274 références en stock expédiées aujourd'hui ou demain
  • sur commande n'est pas en stock mais peut être commandé, expédié dans 4 à 7 jours ouvrés
  • indisponible est épuisé, pas encore paru chez l'éditeur, ou non commercialisé sur ce site
Plus d'infos
Téléchargez
la lettre du mois
(format pdf)
Pour recevoir notre lettre d'information "La Lettre de Dialogues"
Pour vous désabonner cliquez ici.

Nous contacter
Délais de livraison
Les frais de port
Conditions générales de vente
Découvrir la librairie Dialogues
Mentions légales.

Révolutions et mythes identitaires

Mots, violences, mémoire

EAN13 : 9782365830935

• Fichier EPUB avec Marquage en filigrane [Aide]

36.99€

Autre version disponible :

Papier - Nouveau Monde éditionsDisponible sur commande49.70 €

"Fermer l'abîme des révolutions." Cette formule employée en 1820 dans un discours visant à rétablir la censure de la presse révèle le traumatisme engendré par le souvenir de la Révolution française au sein de l'élite de la Restauration. Mais peut-on, en décrétant une sorte d'amnésie d'Etat, annuler l'histoire d'un peuple en oblitérant un passé qui déplaît tant ? A l'inverse, notre époque est saisie d'une passion mémorielle s'accompagnant souvent du désir de juger le passé à l'aune des préoccupations du présent, ce qui ne simplifie pas le travail de l'historien. Loin de ces deux extrêmes, ce livre entend reprendre l'étude de l'impact des guerres révolutionnaires dans la construction des mythologies nationales qui fonctionnent comme autant de marqueurs identitaires. Les auteurs des contributions réunies dans ce volume sont des spécialistes reconnus, d'horizons géographiques et culturels variés qui, par l'examen de sources de nature différente (gravures et cinéma, presse, documents privés ou institutionnels, histoire du théâtre et histoire des représentations religieuses...), tentent de comprendre l'inscription des événements dans la mémoire nationale. La violence, destructrice ou régénératrice, est présente par essence dans les nombreux soulèvements qui ont émaillé l'histoire des XIXe et XXe siècles depuis 1789. Les révolutions françaises, de 1789 à 1848, et les éclats de mémoire projetés à travers le monde par le cinéma occupent une part importante de ce livre, dans lequel on trouvera aussi des réflexions sur la Chine et l'Allemagne des années 1920 et 1930, ou encore sur l'Etat d'Israël, en quête de référents dans les récits de guerres incessantes qui l'opposent à ses voisins arabes.
Commentaires
Identifiez-vous pour écrire un commentaire.
Soyez le premier à poster un commentaire sur "Révolutions et mythes identitaires" !