Tout commence avec un soupçon d’insouciance et un zeste de mauvais esprit. Sylvie Martigny et Jean-Hubert Gailliot publient trois textes forts et donnent ainsi naissance et notoriété aux éditions Tristram. Trente ans plus tard, à l’occasion de son anniversaire, nous sommes ravis de vous présenter cette maison d’édition incontournable !

Voir le dossier complet
Baad
8,10
par (Libraire)
18 décembre 2017

Diriger un service de police criminelle n'est pas la plus facile ni la moins dangereuse des professions, et c'est d'autant plus vrai lorsque l'on a en charge la ville de Kaboul et ses environs. Même pour le colonel Oussama Kandar, qui a autrefois combattu les russes puis les talibans auprès du commandant Massoud et a su imposer le respect par sa droiture et ses faits de bravoure. En Afghanistan, la violence, la pauvreté et la corruption sont à ce point endémiques qu'il est devenu quasiment impossible de mener à bien une enquête. Pourtant un tueur en série sévit sur Kaboul, les corps de trois fillettes ont été retrouvés en quelques semaines. Le modus operandi similaire et la régularité des crimes ne laissent planer aucun doute sur le fait que l'assassin va recommencer. Dans dix jours, certainement, si rien n'est tenté pour mettre fin à ses agissements. Ainsi commence « Baad », qui s'avère tout autant qu'une enquête policière, une aventure passionnante au cœur de l'Afghanistan, avec pour guide un expert totalement séduit par ce pays magnifique mais trop longtemps malmené. Si ce roman nécessite (peut-être) une légère période d'acclimatation, le lecteur n'aura qu'une urgence une fois "Baad" refermé, passer à la suite, « Kaboul express », parue en 2017 chez Robert Laffont.