"Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière." René Char
Parce que la ville de Brest est, telle un phare, à la pointe de la Bretagne et du monde,
Parce que, tout au long de l'année, à la librairie Dialogues, se rencontrent un public curieux et passionné et des invités inspirants,
Parce qu'il nous semble essentiel de sans cesse faire évoluer notre compréhension du monde,
Nous aurons l'immense plaisir de recevoir à Dialogues 8 auteurs majeurs chacun des 8 vendredis de l'été, pour une programmation réunie sous le titre "Les Éclaireurs".
8 rencontres durant lesquelles nos invités nous éclaireront et feront avancer notre réflexion sur des sujets variés, chacun dans son domaine de compétence.

Le programme :
Vendredi 7 juillet, à 18h : Belinda Cannone - S'émerveiller
Vendredi 21 juillet, à 18h : Irène Frachon - Lanceurs d'alerte et conflits d'intérêts
Vendredi 28 juillet, à 18h : Gaspard Koenig - Les Aventuriers de la liberté
Vendredi 4 août, à 18h : Michel Serres - Comment penser l'Histoire ?
Vendredi 11 août, à 18h : Yves Coppens - D'où venons-nous, qui sommes-nous et où allons-nous ?
Vendredi 18 août, à 18h : Jean-Michel Le Boulanger - Éloge de la culture en temps de crise
Vendredi 25 août, à 18h : Laurent Testot - Cataclysmes. Une histoire environnementale de l'humanité
Vendredi 1er septembre, à 18h : Nicolas Soulier - Reconquérir les rues

Voir le dossier complet

"Libretto, c’est la liberté avant tout. Les déserts de sable et de glaces. Le fracas des armes sous les remparts d’Ostende, les rires des flibustiers et le courage du capitaine Bolitho. Ce sont les bagnes flottants le long de la Tamise décrits par Louis Garneray et les voyages au Chili de Francisco Coloane. C’est l’exil de Klaus Mann, la remontée du Nil par Sir Richard Burton, l’immersion de Jack London dans les bas-fonds de Londres, la longue marche de Bernard Ollivier sur la route de la Soie, l’Afrique merveilleuse de Christian Dedet et l’immensité soviétique vue par Ossendowski.
C’est le temps et l’espace, la chaleur de l’intime et le feu de l’ailleurs. C’est hier et demain, des femmes et des hommes hors du commun, et l’aventure, toujours humaine.
De la Mitteleuropa de la Belle Époque du Hongrois Miklós Bánffy, à l’Angleterre victorienne de Wilkie Collins en passant par le Bagdad charnel et spirituel des Mille et Une Nuits intégralement retraduites, la collection propose le tour des siècles et du monde. Alamut, Moby Dick, Laissez-moi, Le Conte des Contes… Entre classiques éternels et mises en avant d’auteurs en devenir, Libretto refuse le fatalisme et l’immobilisme des corps comme de la pensée.
C’est fort de cette énergie et servi par l’écriture des plus grands romanciers et voyageurs d’hier et d’aujourd’hui que ce fonds prestigieux invite à l’évasion, aux rencontres et affirme une subjectivité, sans élitisme, porteuse d’histoires et d’émotions."

Venez (re)découvrir cette très belle collection, et pour deux titres achetés, vous est offert soit "Le Pélerin de l'Enfer vert" de François-Auguste Biard, soit "La Morale des sens" du Vicomte de Mirabeau

Voir le dossier complet

Bientôt l'été, les vacances, le farniente et bien sûr, du temps pour lire... Pour vous aider à choisir si vous passerez quelques heures en compagnie de Jean-Christophe Grangé et Virginie Despentes ou plutôt avec Viveca Sten et Victoria Hislop, ou encore Sorj Chalandon et Isabelle Autissier, voici une sélection de livres de poche à emmener partout avec vous...
Et afin de les transporter aisément, pour deux livres de poche achetés, le joli et estival sac en toile "Ananas" vous est offert ! Bonnes vacances, et surtout bonne(s) lecture(s)...

Voir le dossier complet

"Accueillir : est issu sous plusieurs formes du latin "accolligere" qui signifie aussi recueillir."
Alain Rey - Dictionnaire historique de la langue française (Le Robert)

Voir le dossier complet

Pour ne pas se trouver fort dépourvu, lorsque le temps de l'apéritif sera venu !

Voir le dossier complet
NORTON ET ALPHA
12,50
par (Libraire)
17 juin 2017

Le beau et l'utile

Norton vit entouré d'objets usés et rouillés. Roues, boulons, tuyaux, il collectionne tout. Il invente, bricole et trouve une utilité à chaque morceau de plastique et de métal. Ce qu'il trouve il le garde, avec en tête cette maxime " Ca peut toujours servir ! ". Il s'est même créé de toutes pièces un compagnon à quatre pattes, le bondissant Alpha.
Le jour où Norton et Alpha font la découverte d'une petite fleur tout juste éclose, ils s'interrogent : qu'est ce que c'est, et surtout à quoi ça sert ? La chute de l'histoire leur apportera la révélation que le beau et futile peut aussi être utile !

Un héros aux airs de Wall-E, un environnement tout en gris et rouille réveillé par un regain de nature inattendu, un joli message sur l'importance du beau et du vivant : c'est un très joli album que Kristyna Litten offre aux enfants dès 4 ans.

Père inconnu
par (Libraire)
23 mai 2017

L'enfant de l'amour

Patrick Denys est né en Bretagne en 1941. "Père inconnu" est son premier livre.
En 1992, Paul, le narrateur décide d'écrire une longue lettre à son père disparu qu'il n'a jamais connu.
L'histoire se déroule en 1940 en Bretagne, durant l'exode.
Dorine vit une histoire d'amour avec Ludovic , le curé de la paroisse voisine alors que son mari est mobilisé.
Cette formidable passion, empêchée par le poids de l’Église et contrariée par les préjugés de l'époque va évidemment faire scandale.
De cet amour naîtra Paul qui ne sera pas reconnu. Dorine et lui devront quitter Brest pour se cacher à Bénodet afin de ne pas faire de vagues.
Ce roman autobiographique est émaillé des adresses de Paul à ce père qu'il tente d'incarner avec le peu d'indices qu'il s'évertuera à chiner pendant plusieurs années.
Mais alors que la quête touche à sa fin, tout fait sens car l'essentiel a été préservé.
C'est un très beau roman, on sent la nécessité impérieuse de l'écriture de cette histoire qui est d'abord une très belle et puissante histoire d'amour. Dorine est un personnage magnifique, et tellement lucide pour son époque. Même si on sent que la quête du père a dû être longue et laborieuse, Paul lui recherche l'apaisement, la possibilité d'une existence sans les zones d'inconfort. Patrick Denys nous dit ô combien les seules traces qui importent aux êtres sont celles laissées par les marques d'amour. Ce sont les plus vitales.