Par amour

Par amour

Valérie Tong Cuong

JC Lattès

  • 8 septembre 2019

    Cinq ans de guerre
    Cinq ans d’occupation
    Au Havre, deux sœurs avec chacune deux enfants. Le mari de l’une est présent, l’autre prisonnier.
    Ces cinq années sont racontées alternativement par tous les membres de la famille.
    Je ne connaissais Valérie Tong Cuong que de nom. Je n’avais jamais rien lu d’elle.
    Je ne sais pas pourquoi, je m’attendais à une écriture particulière, à un style personnel, or, c’est très classique.
    Quant au sujet, je me suis dit, un énième livre sur la deuxième guerre mondiale, ça sent le vu et revu.
    Effectivement, au tout début, j’ai eu peur de m’ennuyer un peu.
    Et puis, plus j’avançais, plus j’étais prise par l’histoire, par ses rebondissements.
    Et surtout prise par l’émotion.
    Parce qu’on s’y attache à cette famille, à ces enfants.
    Et finalement, bravo, parce que écrire un livre sur ce sujet demande qu’il soit différent des autres et ils sont si nombreux que ce n’est pas facile.
    Alors, pari réussi pour l’auteure !


  • par (Libraire)
    4 août 2017

    Un amour à toutes épreuves

    Un roman émouvant qui nous transporte dans la vie d’une famille pendant le cataclysme de la seconde guerre mondiale.
    L’auteur a choisi une narration à plusieurs voix qui nous entraine du Havre à l’Algérie. Chaque personnage nous raconte sa façon d’appréhender les évènements, influencé par sa propre sensibilité bien sûr mais surtout par l’Amour qu’il porte à l’autre.
    Un amour infini, qui donne la force de traverser toutes les épreuves. Cet amour est porté par des personnages qui nous bouleversent.
    V.T.C. dit que « Par amour, n’importe quel être humain peut se surpasser. Qu’on tient debout pour l’autre, plus encore que pour soi-même. »

    Et c’est ce qu’elle démontre dans ce roman qui est l’histoire de Muguette et Emélie, deux sœurs, et de leur famille.
    Elles vivent au Havre, une ville bombardée sans relâche autant par l’armée allemande que par les tirs de l’aviation alliée.
    Les deux femmes font tout pour protéger leurs enfants, c’est leur seul but. Avec courage et amour, elles font face aux plus violentes situations jusqu’à jour où la maladie va frapper Muguette. Alors ensemble, les soeurs prendront la déchirante décision d’éloigner les enfants de Muguette, par amour.
    Joseph et Marline seront placés dans des familles d’accueil, certes, pour les protéger mais tellement loin, puisque ce sera en Algérie.
    C’est un pan de l’Histoire méconnu que l’auteur raconte de manière bouleversante, inspirée par son histoire familiale.
    Avec pertinence, Valérie Tong Cuong nous plonge dans la grande Histoire en nous racontant le destin de vies singulières profondément émouvantes.
    Une écriture puissante, intense. Une véritable mise en lumière de l’extraordinaire puissance de l’Amour. Le lecteur est envahi d’émotions jusqu’à la dernière ligne. Un grand roman.


  • 11 avril 2017

    Une émotion rare !

    Dans ce roman bouleversant, l'auteur renouvelle avec talent le genre de la saga familiale en temps de guerre. L'empathie pour les personnages est immense. On frémit, on vibre, on pleure.


  • par (Libraire)
    1 avril 2017

    On aime !

    Un roman choral qui retrace la vie d'une famille du Havre de 1939 à 1945. Quels choix feront-ils pour s'en sortir ? Très très réussi !


  • par (Libraire)
    30 mars 2017

    Vous allez déguster!

    À partir de recherches, de rencontres,Valérie Tong Cuong retrace le vécu des Havrais pendant la Seconde Guerre mondiale à travers l'histoire d'une famille. Fille et petite-fille de Havrais elle voulait comprendre ce silence de sa propre famille sur la guerre.
    Emélie et Joffre ont deux enfants. Ils sont concierges dans une école. Ils aurait aimé tous les deux pouvoir poursuivre leurs études et être professeurs. Emélie entretient les locaux avant sa réquisition par les Allemands. Quand son mari revient du front il est dévasté par la défaite. Un fossé va se creuser entre eux, s'agrandissant lorsque Joffre affiche son soutient au Maréchal. Emélie ne le comprend plus, elle pense s'être trompé sur sa vrai nature.
    La soeur d'Emélie, Muguette, voit son monde s'effondrer en même temps qu'une bombe s'abat sur Le Printemps ou elle est employée. Elle est sans nouvelles de son mari depuis qu'il est parti sur le front et a du mal à surmonter cette guerre qui lui a pris son travail, son mari et sa douce petite vie.
    Ses deux enfants vont être envoyés en Algérie quand, atteinte de la tuberculose, elle sera envoyée au sanatorium. En effet, des convois d'enfants étaient organisés pour essayer de sauver les orphelins ou les plus démunis.
    Valérie Tong Cuong, à travers l'histoire de cette famille attachante raconte le Havre envahi par les Allemands, puis le Havre bombardé par les Anglais jusqu'à sa destruction et le dur vécu des civils pendant cette guerre. D'un autre côté elle raconte les séjours des enfants envoyés dans les campagnes et en Algérie pour les sauver. Elle décrit les divers sentiments qui les traversent entre la chance d'être mieux nourri et préservé des bombes et le manque et l'inquiétude pour leurs proches. Un roman fort et poignant qui montre l'importance de l'amour qui lie et délie les êtres, qui peut leur donner leur force pour tenir moralement, pour combattre la maladie, pour supporter la séparation, pour se battre pour la liberté, même s'il ne suffit pas toujours.

    Marie Nawrot


  • par (Libraire)
    7 mars 2017

    l'avis de Marina

    1940. La guerre a commencé et avec elle son flot de personnes fuyant leurs foyers. Dans la tourmente, leurs maris au front, Muguette et Emelie ont entraîné leurs enfants sur les chemins de l'exode pour revenir au Havre après la défaite française. L'occupation se met en place avec son lot de privations et la survie s'organise. L'auteur donne la parole aux adultes et aux enfants, les uns se déchirant, les autres grandissant maladroitement ; les voix se succèdent avec émotion, l'histoire est en marche inexorablement jusqu'au dénouement final. Ne passez pas à côté de ce très beau roman bouleversant !


  • 5 mars 2017

    Un roman puissant et bouleversant !

    «Par amour, n'importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l'autre plus encore que pour soi-même.» V.T.C.
    Que peut-on faire Par amour lorsque le chaos règne, lorsque la mort rôde, lorsque des choix à l'opposé de ceux souhaités, s'imposent ? Avec ce roman puissant, bouleversant, Valérie Tong Cuong répond avec brio à cette question. De Muguette à Émelie, de Joffre à Jean, de Marline à Anton, de Lucie à Joseph, la romancière ouvre le journal intime de chacun, afin de conter les privations, le calvaire, les secrets, l'engagement, l'exode, la maladie, les déchirements d'une famille havraise sous l'occupation.
    La rencontre avec Muguette, Emelie, Joffre et les enfants -sans oublier Mouke !- est si forte, qu'ils deviennent au fur et à mesure des membres de notre famille, des aïeux que nous souhaitons voir sauver de cet enfer qui broie leurs espoirs, leurs rêves.
    Les éloges lus à de multiples reprises sur ce roman sont mérités, car ce celui-ci est un chef d'œuvre, une splendide partition qui vous emporte grâce à la puissance de l'écriture, à la finesse des mots choisis.
    Ma rencontre avec « Par amour» est l'une des plus belles découvertes littéraires en ce début d'année 2017
    © Les Chroniques de Mlv - 05-03-2017
    http://www.slog.fr/les_chroniques_de_mlv/11510/blogs/LES-CHRONIQUES--DE-MLV-PAR-AMOUR


  • par (Libraire)
    1 mars 2017

    1940. La guerre a commencé et avec elle son flot de personnes fuyant leurs foyers. Dans la tourmente, leurs maris au front, Muguette et Emelie ont entraîné leurs enfants sur les chemins de l'exode pour revenir au Havre après la défaite française. L'occupation se met en place avec son lot de privations et la survie s'organise. L'auteur donne la parole aux adultes et aux enfants, les uns se déchirant, les autres grandissant maladroitement ; les voix se succèdent avec émotion, l'histoire est en marche inexorablement jusqu'au dénouement final. Ne passez pas à côté de ce très beau roman bouleversant !


  • par (Libraire)
    22 février 2017

    Captivant, bouleversant, un récit d'une force saisissante...
    Le Havre 1941 :
    Les hommes sont au front, les femmes fuient les bombes.
    Exil, marches sans fin, nuits d'angoisse, retour au foyer des soldats broyés...


  • 19 février 2017

    Sauve qui peut

    « Par amour ». À lui seul, ce beau titre du onzième roman de Valérie Tong Cuong résume tout de son œuvre patiemment tissée avec autant de régularité que de générosité depuis son premier texte « Big » publié il y a vingt ans. Plus que des romans, Valérie Tong Cuong offre des rendez-vous à ses lecteurs qui sont l’illustration parfaite de ce qu’écrivait Jean Cocteau: « Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour ». Cet amour-là, sincère et intègre, Valérie Tong Cuong le porte à fleur de mots, tant à ses personnages qu’à ceux qui la lisent. Elle aborde sans relâche l’humanité de chacun, au cœur de toutes les vérités, sans faux semblants. La preuve à nouveau avec cette histoire chorale voire symphonique– forme qu’elle affectionne - où pour la première fois elle s’attaque avec maîtrise à la grande histoire pour y dérouler entre 1941 et 1945, les parcours extraordinaires de deux familles françaises ordinaires confrontées aux désastres de la Seconde Guerre mondiale entre le Havre et l’Algérie.

    **Une forte tension dramatique**

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    13 février 2017

    D'une puissance qui vous laisse sans voix !

    Des personnages inoubliables ! L’héroïsme, l'abnégation, le don de soi...Voici quelques facettes de ceux-ci empreints d'un courage inouï au cœur de l'occupation allemande et subissant aussi les bombardements des anglais !
    C'est par le prisme de deux familles havraises que nous découvrons un pan de leur histoire dans la grande Histoire.
    C'est par ce sentiment de l'amour, présent en chacun des acteurs de ce texte, que "Par amour, n'importe quel être humain peut se surpasser"
    Roman à lire absolument où l'authenticité des personnages ne peut que vous émouvoir !


  • par (Libraire)
    4 février 2017

    Magnifique!!!

    Magnifique texte à découvrir de toute urgence!!!!