Alex-Mot-à-Mots
grossesse, mère

Oui, la narratrice n’est pas une mère parfaite.

Qui plus est, c’est une féministe.

Difficile de concilier les deux, et pourtant.

On devine au fil des pages l’enfance difficile mais la volonté de devenir une mère différente de la sienne et d’offrir à son enfant une mère rien qu’à lui.

L’auteure est claire quant à ce qu’elle veut aussi pour elle : être une mère oui, mais pas qu’à la maison.

Un récit engagé sur le difficile parcours de mère moderne et féministe.

L’image que je retiendrai :

Celle de la narratrice en jogging chez elle car elle n’a pas envie d’aller avec enfant et compagnon chez ses beaux-parents.

L'ODYSSEE D'HOMER... J. SIMPSON

Amandine Dhée a écrit ce court texte pour partager sa propre expérience, pour "frayer son propre chemin parmi les discours dominants sur la maternité". Elle se positionne, de façon lucide et tranchée, sur ce moment de fragilité et de vulnérabilité, où la société continue de vouloir produire des mères parfaites... Entre bonheurs et inquiétudes, avec humour et énergie, elle nous raconte les étapes obligées de sa grossesse et témoigne de son ambivalence, de ses propres contradictions de féministe et de mère en devenir, tiraillée entre le fait qu'on veuille la limiter à ce rôle et l'acceptation de ce rôle, trop normatif à son goût.

Céline V.
assumer, refuser, etre soi,mais, en humour bien sur!

La femme brouillon envoie un coup de pied dans les préjugés et le bien penser.
Elle a peur parfois, n'y arrive pas toujours, se demande de temps en temps ce qui lui arrive...
Bref, elle devient maman!

Laetitia.