Valse-hésitation

Angela Huth

Quai Voltaire

  • 14 juin 2018

    Clare a eu deux maris et vit maintenant provisoirement avec Joshua.
    Décidément, j’ai souvent du mal avec la littérature anglaise.
    Trop de descriptions, trop de verbiage, pas vraiment d’intrigue.
    Et c’est bien le cas ici.
    Je me suis profondément ennuyée en compagnie de Clare et de ses déboires amoureux.
    A tel point que je ne saurais jamais ce qui se passe dans les cent dernères pages que je n’ai pas eu la force de terminer.
    J’ai refermé le livre sans regrets.