Jour de courage

Jour de courage

Brigitte Giraud

Flammarion

  • 25 septembre 2019

    Pour son exposé d'Histoire sur la Seconde Guerre mondiale, Livio, 17 ans, a choisi de parler des autodafés nazis et de Magnus Hirschfeld. Ce médecin allemand inconnu pour beaucoup a œuvré dans la lutte contre la discrimination envers les homosexuels. Il avait avait créé une institution dont la bibliothèque fut brûlée en 1933 par les nazis. Devant sa classe et son professeur, il revient sur la vie de cet homme et de ce qu'il a subi.

    Petit à petit, il se dévoile aux yeux de tous. Et il faut du courage à cet adolescent pour énoncer sa vérité. Une qui ne pourtant ne devrait pas faire réagir ou choquer. Mais certains de ses camarades de classe se moquent de lui. Sa meilleure amie Camille, secrètement amoureuse de lui, a du mal à admettre ce qu'elle comprend à travers son exposé.

    Brigitte Giraud arrive à retranscrire très exactement l'ambiance de ce cours. On ressent la tension, l'étonnement, la moquerie, on visualise Livio, la rougeur qui lui monte aux joues, le trouble de Camille, la méchanceté bête et l'ignorance. On aimerait que quelque chose de positif se passe pour rompre la tension et cette condamnation d'être différent.

    Mais le malaise s'accentue car dans sa famille, Livio sait qu'il ne sera jamais accepté. L'onde choc se propage et nous gagne. Un roman empli de justesse, à mettre entre toute les mains.


  • 1 septembre 2019

    Coming out téméraire

    Comme thème d'un exposé qu'il présente en classe, Livio, 17 ans, choisit la
    personnalité du médecin allemand Magnus Hirschfeld. Considéré comme «
    l'Einstein du sexe », décédé en 1935, Magnus était l'un des pionniers de la
    lutte contre la pénalisation de l'homosexualité. Autour de Livio, gravitent
    Camille, amoureuse de lui, Arthur qui compte beaucoup et de rares camarades
    dont l'adolescent se sent proche. Et puis, il y a Madame Martel,
    l'enseignante, tour à tour curieuse, enthousiaste, n'hésitant pas à recadrer
    l’adolescent lorsqu'il s'égare dans son exposé... et qui se sent parfois
    dépassée. Car ce que dépeint le jeune homme sort imperceptiblement du cadre du
    cours. Ainsi l'a voulu Livio. Ou peut-être pas...

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    30 août 2019

    Livio, 17 ans, fait un exposé sur les autodafés nazis devant ses camarades. Mais Livio veut raconter autre chose. Brigitte Giraud n’a pas son pareil pour évoquer , pour sensibiliser. Elle maîtrise parfaitement les émotions de l’adolescence, la douleur du malentendu, de la détresse et la violence des sentiments. C’est une écrivaine qui raconte des histoires fortes avec subtilité et délicatesse.


  • par (Libraire)
    24 août 2019

    L'exposé de Livio

    Il en faudra du courage au jeune Livio pour aller jusqu'au bout de son exposé en cours d'histoire sur le méconnu Magnus Hirschfeld !

    Hirschfeld est un médecin allemand qui a notamment fondé un comité scientifique pour la dépénalisation de l’homosexualité en 1897. En parlant de ce personnage, Livio parle en fait de lui...

    Ce roman rend vraiment bien compte de l'ambiance d'une classe de lycée, ce qui apporte un peu de légèreté à un sujet grave, l'homophobie encore présente en 2020...

    Vanessa