Des gens comme nous

Des gens comme nous

Leah Hager Cohen

Actes Sud

  • par (Libraire)
    21 janvier 2020

    Rundle Junction est une petite ville de l'Etat de New-York. Dans une ancienne bâtisse qui abrite la même famille depuis cinq générations,un couple, Walter et Bennie, s'apprête à célébrer le mariage de l'aînée de leur quatre enfants qui s'annonce comme du théâtre burlesque, ce qui ressemble fort à leur fille. Durant les cinq jours qui vont précéder la cérémonie, une avalanche de péripéties va perturber la fête pour en faire un théâtre de l'absurde. Et au-delà de cette union déjà pas banale, c'est tout un pan de leur vie qui est remis en question avec l'arrivée d'une communauté d'ultra-orthodoxes et donc la possible mise en vente de leur maison.
    Un roman qui se joue des codes traditionnels du roman familial pour offrir un texte tout en sensibilité sur les non-dits et la peur de l'étranger


  • par (Libraire)
    13 janvier 2020

    Des gens comme nous

    Bienvenue dans la famille Blumenthal où règne une effervescence particulière à l’approche du mariage de Clem, l’aînée de leurs quatre enfants, qui aura lieu dans le jardin de la demeure familiale. Dans 5 jours, une horde d’invités seront là et, d’ici là, Bennie et Walter devront s’affairer sans relâche pour s’occuper de tout ce petit monde et que tout se déroule sans relâche.

    Seulement ça, c’est juste la partie émergée de l’iceberg. Car, alors qu’une communauté de juifs ultra-orthodoxe semble avoir choisi leur quartier de Rundle Junction pour s’installer, les Blumenthal ont décider de vendre leur maison, pourtant dans la famille depuis plusieurs générations. Évidemment, c’est un secret, bien caché sous le tapis, avec d’autres…

    Des gens comme nous met en scène une famille attachante, avec ses bouleversements, ses non-dits, ses tensions, ses drames et ses joies…bref, la famille. Et ça fonctionne! J’ai aimé être avec Bennie, Clem, Walter, tante Glad et les autres, le temps qu’aura duré ma lecture et même un peu plus. Et ils m’accompagneront encore, puisqu’il en est ainsi des romans : on y trouve toujours un écho.

    Un beau coup de coeur!

    Emma


  • par (Libraire)
    3 janvier 2020

    La famille ? Un joyeux bazar !

    Dès la couverture, j'ai eu envie de le lire : les enfants qui jouent, qui lisent, qui regardent, les souris ou hamster, le désordre, la LIBERTÉ. Cela résonne avec cette phrase de la quatrième de couverture qui a fini de me séduire : "ce joyeux bazar parfois nommé famille."
    Je vous invite à rencontrer Mantha, 8 ans, le bras dans le plâtre et de la suite dans les idées, Pim, le petit dernier, jusqu'à présent, un peu casse-cou, et Clem, la grande soeur idéaliste, Tom, l'ado qui se questionne, et Lloyd et... la tante Glad bien sûr, qui du haut de ses 90 ans, nous offre une sagesse et une plongée émouvante dans ses souvenirs...