Des hommes couleur de ciel

Des hommes couleur de ciel

Anaïs Llobet

Gallimard

  • par (Libraire)
    18 mai 2020

    Déconcertant

    Il y a toujours un grand mystère et des milliers de pistes pour comprendre ce passage à l'acte: qu'est-ce qui pousse un jeune à commettre un attentat, à tuer ses camarades de lycée? Ici, nous sommes à La Haye, et le jeune homme dont il est question est tchétchène. On peut chercher des pistes du côté d'un passé dans une ville en guerre, la violence, la pauvreté, l'exil, la souffrance, la vengeance, la différence, manque de repères, manque d'amour, manque de compréhension. Tout ça et peut-être autre chose encore. J'ai dévoré ce livre lors d'un trajet en train, d'une traite. Des actes, des questions, des réponses qui amènent d'autres questions. C'est à La Haye, mais c'est aussi à Paris, aux Etats-Unis, en Syrie, partout où un jeune homme a perdu son innocence dans le sang, partout où l’irréversible a été commis, partout où des vies ont été brisées.


  • par (Libraire)
    13 mai 2020

    La guerre de la Russie contre la Tchétchénie n'a eu pour effet que de détruire chaque famille Tchétchène, ainsi que leurs visions du monde.

    Taïssa, Oumar et Kirem tentent de fuir cette guerre de pouvoir en s'installant aux Pays-bas pour une meilleure vie.
    Mais peut-on vraiment s'intégrer totalement et oublier son passé, les bombardements, les morts ?

    Malheureusement le terrorisme s'impose et une bombe explose dans un lycée de La Haye, mais qui a bien pu faire cela ?
    Le nom est dit " Un Tchétchène " , mais lequel ?
    Et Oumar ayant une double vie, une vie où il est Tchétchène pour ne froisser personne et une vie où il est Adam,
    pour aimer les hommes en toute discrétion car il le sait la mort l'attend.
    et pourquoi cette professeure de Français, Alice, se sent-elle aussi coupable ? Pourquoi cache t-elle sa véritable identité ?
    Pourquoi est ce si mal d'être Tchétchène ?

    Anaïs Llobet a écrit un roman bouleversant et extrêmement éloquent qui nous fait découvrir les conséquences qu'une guerre peut engendrer, ainsi que les tourments de l'intégration dans un nouveau pays.

    Une double vie s’installe pour chacun d'entre eux mais jusqu’où vont-ils pouvoir jouer ce rôle.

    Comment vivre tout cela ?


  • par (Libraire)
    28 avril 2020

    Derrière les murs

    Un roman qu'on lit d'un souffle, tendu entre ces personnages à la culture étouffée par la honte et le statut de réfugié. On y découvre que les motifs des coupables peuvent parfois être bien plus profonds que ce que l'on aime à croire, et qu'il est des passés dont on ne peut parler.
    Un beau et troublant roman, qui confronte nos dissonances et nos intolérances à l'histoire tchétchène, à la douleur de l'exil, et à l'amour.