Tibère et Marjorie

Régis Jauffret

Seuil

  • 3 novembre 2010

    Tibère et Marjorie

    Le style est riche d’images et serait agréable à lire si l’histoire avait un tant soit peu d’intérêt.
    Que nous importe, à nous lecteur, la crise de couple pseudo-existentielle de « bobos » prénommés Tibère et Marjorie qui se complaisent dans le « je t’aime moi non plus » ?

    Et si le mélange de délires et de sexe sont censés pimentés le tout, cela demeure vide de sens…
    En somme les personnages Tibère et Marjorie auraient dû garder pour eux leurs problèmes de cœur et de c…