Quand j'étais Jane Eyre

Quand j'étais Jane Eyre

Sheila Kohler

Quai Voltaire

  • 26 janvier 2012

    Charlotte Brontë, trentenaire, veille au chevet de son père pasteur qui a subi une opération des yeux. Même si le roman écrit avec ses deux sœurs sous un pseudonyme a été refusé, elle s’obstine et continue d'écrire.

    Dans la pénombre de la chambre de son père, Charlotte écrit et repense à son parcours. Le décès de sa mère, la fratrie de six enfants soudés malgré la pauvreté de leurs existences. Puis l’arrivée de la tante pour les élever, le pensionnat et le décès de deux de ses sœurs, mais aussi l’amour éprouvé envers son professeur de français à Bruxelles, son emploi de gouvernante où elle était exploitée et humiliée. Autant d’éléments qui ont forgé le caractère de son futur personnage Jane Eyre. A travers elle, Charlotte prend une revanche sur la vie. Elle puise dans sa mémoire et façonne Jane. L’écriture l’unit à ses sœurs Anne et Emily. Leur frère Branwell boit et s’adonne à la consommation d’opiacés gaspillant le peu d’argent de la famille. Enfin, le succès arrivera avec la publication de Jane Eyre mais sèmera la jalousie et une certaine forme de rivalité entre les sœurs. la narration abordée sous différents points de vue nous offre une vision globale de l'ambiance, des éléments et du contexte qui ont donné naissance à Jane Eyre.

    Avec une écriture raffinée, Sheila Kohler se glisse avec finesse dans la peau de Charlotte Brontë. Et elle nous offre un beau voyage ! J’ai lu d’une traite ce livre, passionnée et captivée ! Et depuis, j’ai terriblement envie de relire Jane Eyre et les Hauts de Hurlevent !