• 16 janvier 2013

    Je ne connaissais pas le texte de Fabien Barthes Fragments d’un discours amoureux. Avec ce livre audio, j’ai pu le découvrir où par son talent de conteur Fabrice Luchini le rend vivant. Fragments d’un discours amoureux n’est pas un roman mais comme son titre l’indique une suite de réflexions sur les différents comportements ou situations liés à l’amour. L’absence, l’altération, l’angoisse… Des tableaux dépeints avec une acuité précise.

    Fabrice Luchini ne lit pas cet essai mais lui insuffle densité, émotions par son intonation, par le débit de sa voix qui s’accorde, se pose sur ces mots. Ce livre audio a été un moment magique, une parenthèse qui m’a laissée habitée par la voix de Luchini.
    Seul inconvénient avec le livre audio : il est difficile d’insérer des marque-pages et il y a beaucoup, beaucoup de passages qui m’ont interpellée. Et comme je l’ai écouté en marchant, je n’ai pu écrire quelques extraits. Je pense aussi à la tête des gens que j'ai croisés sur mon chemin alors que j'affichais une mine concentrée car ce texte demande de l'attention...

    J'ai beaucoup, beaucoup aimé : le thème, la palette de sentiments qui s'en dégage ! Un vrai plaisir! Voilà qui m’a donnée envie d’écouter d’autres livres…


  • 13 juin 2011

    Quel lecteur, quel texte!

    Donner son avis, c'est être subjective mais disons que je vais l'être encore plus dans ce billet pour une raison simple: je suis incapable de résister à ce lecteur-ci, tout comme je ne peux résister à l'acteur (à l'exception de son film avec une ex-Miss Météo de Canal + qui m'a affligée). Oui, j'ai beaucoup aimé cet audiolivre. Je n'ai jamais lu Barthes et je me suis délectée de ses mots autant que de la voix qui me les lisait. J'en suis à ma deuxième écoute car mon attention dérive parfois lorsque je suis en voiture sur des choses futiles comme ce qui se passe sur la route mais quand je reviens à l'essentiel, mon audiolivre, j'ai souvent l'impression d'avoir manqué des phrases importantes. En fait, je crois que tout est beau et que je vais l'écouter de nombreuses fois. Peut-être aurais-je aimé que Fabrice Luchini s'emporte un peu plus de temps en temps mais on est loin ici de la scène culte d'un film de Lelouch où il chante sous une tente (de là date mon admiration pour cet acteur). J'ajouterai une qualité à cet audiolivre: il a justifié mon écoute fastidieuse il y a environ un an Des Souffrances du Jeune Werther car Barthes prend souvent ce "héros" en exemple . J'ai sans doute davantage apprécié le texte après avoir souffert avec à cause de Werther et Charlotte.