Ressac

Diglee

La ville brûle

  • par (Libraire)
    31 août 2021

    Une douce parenthèse

    Ressac, c'était juste ce qu'il vous faut pour vous accorder une parenthèse. Dans son roman Ressac, Diglee nous raconte avec pudeur, simplicité et poésie son besoin de souffler, de s'éloigner de son environnement familial cataclysmique, mais aussi de son addiction aux réseaux sociaux, si essentiels dans son métier mais qui lui pourrissent clairement la vie.
    En lisant son roman, vous aurez le sentiment d'appuyer sur le bouton pause. De prendre une grande inspiration, et d'expirer calmement. Enfin. Et qui sait, peut-être aurez-vous envie, vous aussi, de mettre les voiles, de prendre le large, de répondre à l'appel de ce besoin de solitude et de recueillement, vous savez, ce besoin qui monte mais que vous balayez à chaque fois d'un simple revers de la main et que vous refoulez bien loin dans un coin de votre tête ?


  • par (Libraire)
    30 août 2021

    Une pépite inattendue...

    Maureen Wingrove nous raconte ici son expérience de retraite spirituelle de 5 jours dans une abbaye bretonne, loin de l'agitation et de la cohue parisienne. Se retrouver seule avec ses pensées pour faire le point. Situation amoureuse, créativité et partage, lâcher-prise et abandon pur et simple...

    Ce roman a ce quelque chose de mystique qui charme avec ses coïncidences et ses vastes paysages solitaires qui nous aident à respirer. Une sublime parenthèse qui nous invite à prendre le temps. Le temps pour nous, pour les autres, pour une vie plus qualitative, recentrée sur ce qui compte vraiment.

    Puissance, sérénité et quelque chose de folklorique dans cette magie celte qui rythme mon quotidien mais que je perçois maintenant avec un œil neuf. Voilà un récit qui a fait battre mon cœur et que je relirais avec la plus grande avidité.


  • par (Libraire)
    5 juin 2021

    A un carrefour de sa vie, l'autrice s'offre une parenthèse en forme de retraite de 5 jours à l'abbaye de Rhuys. 5 jours à soi, 5 jour pour se panser. Fruit de cette expérience, ce texte en forme de journal est emprunt de poésie, de questionnements intimes et de mouvements de pensée. Tantôt serein, tantôt agité, il semble avoir été contaminé par la mer qui fut le grand témoin de ce pas de côté. On sent à la lecture que c'est une dessinatrice qui a écrit, et tout particulièrement une coloriste. C'est très beau, tout simplement.


  • 5 juin 2021

    Mystique et bouleversant !

    L'autrice-illustratrice qu'est Diglee décide de se couper du monde, après l'accident de voiture de son beau-père. Elle se retire dans une abbaye bretonne, loin de tout, près d'elle-même, accompagnée du silence, de mysticisme, de peinture et de lecture, au son de la mer.

    Et ainsi commence sa métamorphose.

    Une lecture qui résonne et nous transforme, aussi, un peu. Touchant.