Michaël L.
Pour éviter la fin du monde, rendez-vous page 1

Avec ce dixième roman, Thomas B. Reverdy confirme qu'il a une écriture à part, une force littéraire, et une grande variété dans ses sujets. Comme dans ses précédents livres, il instaure dans Climax un jeu d’échos entre faits divers contemporains et monde de l’imaginaire. Il dynamite les codes et mêle avec brio roman d’aventure, roman noir, récit légendaire et essai écologique. En alternant intrigue réaliste et récit fantastique, « livre dont vous êtes le héros » et vie réelle, Reverdy nous invite en fin de compte à la rêverie et nous incite à nous interroger sur l’avenir de notre planète. Brillant.

Librairie L'Ecritoire -.
Demain la fin

Dans un climat apocalyptique - une plateforme pétrolière en feu, un glacier qui fond, un séisme, la montagne qui s'écroule - une histoire de "gens", d'amitié, d'amour, d'ailleurs et d'aujourd'hui. Un livre admirablement construit et totalement littéraire au meilleur sens du terme.
Très beau et complétement désespérant, surtout si en même temps on lit le dernier rapport du GIEC. Mais les histoires d'amour finissent mal en général, l'antienne est bien connue.

Brice M.
Original et convainquant!

Adolescents, quatre amis partageaient l'amour des jeux de rôles; à l'âge adulte, ils ne se côtoient plus, et tous ont pris un chemin de vie différent. Devenus expert géologue dans l'industrie pétrolifère ou encore éleveur de chiens, ces quatre là ne partagent pour ainsi dire plus grand chose, jusqu'au jour ou un dramatique accident sur une plateforme pétrolière cause la mort de l'un d'eux, et les réunit à nouveau. Un roman habile et engagé sur le réchauffement climatique et ces répercutions sur notre environnement. C'est aussi un constat accablant sur les dégâts et les dommages collatéraux occasionnés par le développement et l'extraction des énergies fossiles.

Elodie B.
"sinon la banquise ne serait que de la glace..."

Un fjord tout au Nord de la Norvège, une plateforme pétrolière ultra-moderne qui sent la fin du monde, une banquise qui n'en peut plus du réchauffement climatique... et un vieux groupe d'amis qui ont grandi là, au milieu des grands froids, des légendes nordiques et de jeux dont vous êtes le héros.
Plutôt que de se désespérer de la catastrophe qui vient, Thomas Reverdy choisit la littérature, le beau et l'émerveillement, dans ce texte pétillant d'intelligence et de justesse.

Pascale B.
Lumière

Norvège, extrême nord.
Noah a quitté son village natale et son amour de jeunesse pour n’y revenir que bien plus tard en tant qu’expert géologue missionné sur un incident survenu sur la plateforme pétrolière adjacente.

Il y retrouve Anders, ami d’enfance, chercheur glaciologue, naturophile et solitaire. Tous les deux font des découvertes inquiétantes et alarment mais ils ne sont pas décisionnaires.
Son autre ami, Knut, en prise avec la pègre russe, a pour seule compagnie ses chiens tueurs….

Les personnages sont complexes, la construction narrative est méthodique, très originale alternant aventure, jeu de rôle et analyse environnementale …. méritant d’en découvrir la fin.
Cette fiction nous concerne déjà à travers l’annonce du châtiment par la nature ; elle est très instructive quant aux méandres de la terre, la faune, la flore…..qui risquent de nous déserter….
Quand soufflera-t-on la bougie de la fin ?

« C’est à l’endroit le plus froid de la planète qu’on mesure le mieux son réchauffement »

Virginie S. (Libraire)
fin de partie

Un accident sur une plate-forme pétrolière, un glacier qui se fissure, des poissons morts sur le rivage ... les nouvelles ne sont pas bonnes dans ce village du nord de la Norvège. Thomas Reverdy nous parle d'urgence climatique, de catastrophe écologique et de la cupidité des hommes qui gangrène la planète. Un récit aussi original qu'alarmant où l'auteur-comme à son habitude- se plaît à ausculter le monde.