Clara

Quarante-deux petites phrases de la vie sont passées au microscope sous l’œil malicieux et aguerri de Philippe Delerm. De la voix enregistrée du répondeur téléphonique qui nous informe que nous n’avons aucun nouveau message à la pancarte du restaurateur où il est écrit que la maison n’accepte plus les chèques, Philippe Delerm décortique, analyse des phrases qui ont du vécu. On les a lues, entendues ces petites phrases où l’art et la manière en disent long sur nos comportements. Philippe Delerm a le secret de cette politesse savamment déguisée par l’humour et l’ironie et d'en sortir des étincelles succulentes et délicieuses pour l’esprit. Il pointe la subtilité, le mot juste et l'émotion en mettant le doigt sur l'incongruité et nos défauts.

Ce livre lu par Pierre Arditi convient parfaitement à l’écoute (en tout cas dans mon cas) avec le plaisir de réécouter ces petits textes tant l’intonation joue un rôle prépondérant.
La fan de Philippe Delerm que je suis a doublement apprécié !

Ne vous inquiétez pas cher Philippe Delerm, vous êtes loin, très loin d'être un vieux con et en relisant mes billets sur vos précédents livres (Enregistrements pirates, La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, Le trottoir au soleil, Quelque chose en lui de Bartleby), je me rends compte que tout simplement je (suis une vieille) radote...