L'étoile et la vieille

Michel Rostain

Kero

  • 14 mai 2013

    On a tous en mémoire des images terribles et dérangeantes pour nous public d’émissions de télé, de pièce de théâtre, de concert, où visiblement un artiste est dépassé par les limites de l'âge ou de la maladie, l'on ne peut que se dire : pourquoi? Quand visiblement le corps n'en peut plus, qu'est ce qui pousse ces vedettes à monter encore et toujours sur scène? Odette est de celle-là. Annuler son concert, c'est la tuer. Selon Fiescher-Dieskau, dit l'auteur, les musiciens meurent deux fois... la première est la plus terrible, quand ils ne peuvent plus jouer ou chanter...
    Et puis au delà de cet aspect du roman, il y a aussi la musique, et la rencontre et les connexions improbables entre un metteur en scène féru du lyrique et l'accordéoniste des musiques populaires. De nombreux refrains reviennent au fil des pages, comme une bande sonore d'une vie.
    Et puis il y a Yvette Horner. L'auteur explique qu'il s'est inspiré d'un spectacle qu'il avait préparé en 2002 avec elle, (Double jeux Yvette Horner - Pascal Contet - Michel Rostain) et que bien que l'histoire soit fiction... une part d'ancrage est réelle, tout comme le personnage de la femme du metteur en scène, de son fils, ou de la "fée du théâtre".
    Le rapport également metteur en scène - artiste, les coulisses des répétitions pour ce concert, des balances aux essayes de costumes, des modèles d'accordéons à la difficile mise en place du contenu du spectacle, du choix des morceaux et la mise en scène, le rapport de force entre les deux, qui tourne dès le départ au bénéfice de l'accordéoniste... l'histoire d'une rencontre, d'un magnétisme dégagé....

    Une nouvelle belle découverte!


  • 19 mars 2013

    vieillesse

    Ce que ne dit pas le résumé de l'éditeur, c'est que ce roman est l'histoire d'Odette, ancienne égérie de l'accordéon, et du metteur (comprenez le metteur en scène).

    Au départ, rien ne les prédispose à travailler ensemble, car le metteur met en scène de la musique contemporaine, et Odette joue des rengaines populaires. Mais le metteur croit au destin et il accepte de relever le pari.

    Au cours de leur première rencontre, le metteur sait comment il va mettre en scène Odette. Malheureusement, l'étoile, comme toute star habituée à assurer le show n'en fait qu'à sa tête. Bien sûr, tout le monde comprend vite que derrière ces caprices se cache une femme vieillissante, et tentant de le cacher.

    Ce que j'ai le plus apprécié dans ce roman, ce n'est pas tant les efforts désespérés d'Odette pour faire "comme avant" que la passion du metteur pour la star. Ce roman en est l'aboutissement, qui nous parle d'Odette et de sa vie, avec, toujours, la musique en toile de fond. Si le metteur n'a pu monter le spectacle tel qu'il l'entendait, il le fait dans ce roman.

    Je n'ai pas de passion particulière pour Yvette - pardon, Odette - mais ce livre m'a fait voir une femme attachante, pas bégueule et proche des gens, ayant toujours un mot gentil pour ses nombreux fans.

    On peut penser ce qu'on veut d'Yvette, Odette est une belle femme. Quel caractère toutefois....

    L'image que je retiendrai :

    Celle de l'accordéon d'Yvette, toujours traité avec douceur et qui l'accompagne partout et tout le temps.

    http://motamots.canalblog.com/archives/2013/03/13/26629099.html