Chasse au trésor

Chasse au trésor

Molly Keane

Quai Voltaire

  • 21 juillet 2014

    Etre et avoir été

    Difficile d’être raisonnables quand on s’appelle Hercules et Consuelo. Des noms de personnages de théâtre, pas d’aristocrates irlandais. Est-ce la raison pour laquelle ce frère et cette sœur, cinquante ans bien sonnés, n’ont jamais l’air de prendre la vie au sérieux ? Ils devraient pourtant s’inquiéter. Leur frère aîné, Roderick, celui qui les faisait vivre, boire, manger, dormir (il était propriétaire du château, en ruine, dans lequel ils sont nés et ont vécu toute leur vie), vient de mourir. Il ne reste, si on en croit le notaire, plus un sou dans les caisses. Finies les bouteilles de champagne qu’on engloutit comme du sirop de fraise, finies les journées au champ de courses où l’on parie gros pour ne jamais gagner. C’est Philip, le neveu trentenaire, fils du regretté Roderick, soutenu par sa cousine Veronica, qui en a décidé ainsi. On arrête les folies, on essaye d’être raisonnable et on loue les chambres inhabitées à de riches clients de passage. Pour Hercules et Consuelo, l’idée même de « chambres d’hôtes » est insupportable. Ils ont beau résister, rien n’y fait : une famille de riches Anglais viendra passer quelques jours au château...

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u