• 14 juillet 2013

    littérature ciselée à l'or fin, la nature est captée avec poésie.Le traitement de l'orfèvrerie est d'une minutie digne d'un documentaire(cela me fait penser au livre : le parfum), c'est captivant; quant à l'amour qui déborde en finesse il en devient vertigineux.
    Le roman se déroule sous François 1er, mais l'héroïne, aujourd'hui, rencontrerait pas mal de difficultés pour faire reconnaitre son talent.
    Bravo à l'auteure