Carnets de guerre 1914-1918

Carnets de guerre 1914-1918

Ernst Jünger

Christian Bourgois

  • 18 août 2014

    C'est un témoignage rare que nous offre ici Ernst Jünger. Rare parce qu'il est l'un des seuls soldats a avoir tenu un journal pendant toute la durée de sa mobilisation. Autrement dit, pendant toute la guerre. La première entrée date du 30 décembre 1914 ; la dernière, du 10 septembre 1918. Et qui d'autres que les soldats peuvent mieux nous raconter cette guerre ?
    Quatre ans de guerre dans les tranchées. Quatre ans qui nous sont restitués ici de manière brute, sans fioriture ni complaisance. Mais avec une grande froideur. L'auteur nous parle des bombes, des corps déchiquetés, des bruits de balle, de la pluie qui vous trempe jusqu'aux os, du froid, des camarades qui meurent avec un recul sans faille. Peut-être était-ce une manière pour lui de ne pas se laisser toucher par toute l'horreur.
    Cela dit, nous pouvons suivre l'évolution de son caractère tout au long des pages. D'un jeune homme heureux de partir à la guerre et de tuer des ennemis, il finit par regretter la paix et se demander à quoi peut bien rimer cette guerre. Il démontre également son absurdité lorsqu'il nous raconte ses discussions "très intéressantes" avec les Anglais, puis les échanges de tirs avec ses mêmes personnes.
    Un "must read" pour quiconque souhaite en savoir plus sur les conditions de vie des soldats pendant la première Guerre Mondiale.
    Je remercie la librairie Dialogues pour ce partenariat.