o n l a l u
Une ode à la vie

Eliane a 20 ans, elle est enceinte d’André, son amant de 17 ans qui a décampé. Après s’être fait jeter de chez elle par sa mère, la jeune fille emménage dans une petite chambre de bonne porte d’Orléans, au 6ème étage sans ascenseur.

Le nouveau roman de Gilles Leroy s’ouvre sur l’arrivée impromptue de Paule, la grande sœur d’André, dans le trou à rat (néanmoins coquet) de la future maman. La sœur essaye de convaincre Eliane d’avorter. « Une fille de rien » ne peut pas porter l’enfant d’un fils de boucher. Imposante et laide, frustrée par son incapacité à se reproduire, honteuse de ses nombreux divorces, elle intimide Eliane. Mais ne la fait pas flancher. La jeune fille envoie valser le chèque que l’affreuse lui tend de sa main trop grasse.

Y a-t-il histoire plus banale qu’une fille de 20 ans qui tombe enceinte dans le Paris de la fin des années 1950 et qui se retrouve seule au monde ? Pas vraiment. Et pourtant.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

Clara

Fin des années 50, Eliane tout juste vingt ans tombe enceinte par accident d'André. Beau garçon, il lui a menti sur son âge et n'a que dix-sept ans. Quand la mère d'Eliane découvre son état, elle la chasse. Eliane trouve un petit appartement sous les toits, un logement temporaire qui durera dix ans. André l'abandonne se trouvant trop jeune pour devenir père. Sa famille s'oppose au mariage et voudrait qu'Eliane avorte mais jamais elle ne cèdera. Eliane travaille comme sténo-dactylo pour un général dans un ministère. Mais elle a peur du futur qui fera d'elle une fille-mère et se sent souvent désemparée car dans la France de cette époque les conventions priment.