Un secret du docteur Freud

Un secret du docteur Freud

Eliette Abécassis

Flammarion

  • 21 octobre 2014

    psychanalyse

    Je ne suis pas une férue de textes psychanalitiques, ni de ses théoriciens. Alors je me suis parfois sentie un peu perdue au milieu de tous ces grands noms énumérés.
    Et puis le récit peine à démarrer vraiment. La fameuse lettre ne fait son apparition que tardivement. Et, au final, ce qu'elle contient a peu d'importance (et ne me bouleversa pas, d'ailleurs).
    Le retournement du méchant pour aider le bon docteur est trop rapide à mon goût (le temps psychologique n'est pas le temps humain).
    Ce qui est intéressant dans ce roman, en revanche, ce sont les thèmes chers à l'auteure : la place de la femme dans la société et ses combats pour devenir à l'égal des hommes.
    Une lecture courte qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. J'avais trouvé l'auteure plus percutante dans ses premiers romans.
    L'image que je retiendrai :
    Celle du cabinet de consultation reproduit à l'identique à Londres après l'exil du Docteur et de sa famille.

    http://motamots.canalblog.com/archives/2014/10/06/30689842.html


  • par (Libraire)
    31 juillet 2014

    Freud, bien que menacé par les nazis, se refuse à quitter son domicile viennois et à laisser derrière lui toute son existence. Attaché à des lettres qu'on ne veut pas lui rendre, il faudra tout le charme de Marie Bonaparte pour convaincre le vieil homme de partir et de vivre.

    Le roman s'ouvre sur le discours de Freud à ses élèves et collaborateurs, les encourageant à quitter le pays et à poursuivre leurs travaux sous des cieux plus cléments. Pourtant, le vieux maître, malade et affaibli par les visites répétées de la Gestapo, se refuse lui-même à quitter Vienne. Cette période de doute, charnière dans la vie de Freud, est l'occasion pour Éliette Abécassis de retracer de façon simple mais efficace, l'histoire d'un pionnier de la psychanalyse. Son amitié puis sa mésentente avec Jung, ses partisans, ses détracteurs, sa famille mais aussi et surtout sa correspondance primordiale avec Wilhelm Fliess, composent le portrait d'un homme multiple.

    Simplement, Eliette Abécassis entraîne le lecteur sur les pas du plus connus des psychanalystes mais aussi sur les traces de toutes ces personnalités marquantes qui l'ont entouré.