Someone

Alice McDermott

Quai Voltaire

  • 11 mai 2016

    Brooklyn

    Je n’ai pas trouvé le fil conducteur de ce roman. Celui-ci est construit par petites touches en fonction des souvenirs de Marie.

    Je qualifierai le personnage de jeune fille un peu écervelée, mais à la tête dure. Elle se laisse porter par la vie, sans forcément chercher à comprendre ceux qui l’entoure.

    Il m’a manqué un peu de profondeur pour vraiment adhérer au propos.

    Malgré tout, le récit offre un beau panorama de la vie des immigrés à Brooklyn dans les années 30, ainsi qu’un pan de la vie de ce quartier avant sa chute.

    L’image que je retiendrai :

    C’est le mot « Amadan » prononcée par l’amie de Marie et que celle-ci répète à tout bout de champs, sans forcément comprendre sa signification.

    http://alexmotamots.fr/?p=1815


  • 15 novembre 2015

    Une vie qui ressemble à la nôtre

    Une communauté d'émigrés irlandais, Brooklyn dans les années 30, un monde s'évanouit et va laisser la place au monde moderne. Marie, est « someone », la narratrice, elle est myope, presque mal voyante, sa vision trouble et fragile sur ce qui l'entoure nous emporte dans le mouvement inexorable et extraordinaire de sa vie ordinaire. Elle est à la fois une enfant timide avec une drôle de frimousse, une jeune fille sensible et idéaliste, une sœur, une épouse, une mère de famille attentive, et une veuve vieillissante.

    Par petites touches, série de miniatures ciselées, Alice McDermott assemble un patchwork de sensations. Des fragments de vie, sans aucune chronologie, qui nous saisissent et nous touchent à notre insu. Comme nous, Marie a oublié la plupart des choses de son existence, les noms, les lieux mais elle a gardé des impressions, des détails infimes.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    18 septembre 2015

    Someone ou le livre d'une vie ordinaire

    Alice McDermott nous raconte l'histoire de Marie à Brooklyn dans les années 30. La vie du quartier, des voisins, de l'école puis son premier amour, son premier emploi, son mariage, ses enfants. A travers les yeux de Marie, femme plutôt quelconque portant des lunettes à verres épais, c'est le fil de l'histoire qui se déroule. Immigration irlandaise, poids de la religion, traumatisme de la guerre, ascension sociale, tout est là dans une construction romanesque remarquable. Someone, une expérience universelle, un roman sobre et sincère. Une auteure talentueuse.


  • 10 septembre 2015

    Etats-Unis, New-York, Brooklyn, 1930, fille d’irlandais, Marie passe son temps à jouer avec ses amis dans son quartier où tout ce qui se passe a figure d’événement : la mort d’un voisin, les naissances. Son frère Gabe plus âgé qu’elle se destine à devenir prêtre.
    Les années passent, Marie découvre les peines de coeur. C’est une jeune fille quelconque qui ne cherche pas spécifiquement le bonheur, qui subit ou accepte les évènements qui vont la marquer.
    Marie raconte sa vie à différents âges et ce qui est lié : l’enfance, la mort de son père, la renoncement de frère à sa vocation, son travail, son mari, la naissance de son premier enfant où elle a failli perdre la vie, sa myopie invalidante qui la rendra presqu’aveugle, la vieillesse, le veuvage. Et elle le décrit avec ces petits détails, ses souvenirs.

    Un parcours de femme et de son entourage (famille ou voisins) écrit sans fioritures et avec une justesse incroyable mais aussi ce qui fait justement la vie avec ses hauts et ses bas. C'est tout simplement beau, de cette beauté qui laisse une trace et avec elle un sentiment d’avoir eu une lecture marquante.


  • par (Libraire)
    27 août 2015

    Brooklyn années 30 dans le quartier irlandais, la vie de Marie, ses parents, son frère Gabe et de toute la communauté. Une évocation de gens ordinaires, simples, travailleurs, soudés par leurs origines et la religion. Des personnages sensibles et touchants. L'auteur arrive à nous accrocher avec presque rien. Maud