La femme au carnet rouge

La femme au carnet rouge

Antoine Laurain

J'ai Lu

  • 16 septembre 2017

    Dis-moi ce qu'il y a dans ton sac

    Antoine Laurain devrait travailler rue des Morillons. Il aime les objets perdus. Il l’a prouvé avec son précédent roman, « Le Chapeau de Mitterrand », récit enlevé d’un couvre-chef abandonné par le Président qui passait de main en main, de tête en tête. Il est cette fois question d’un sac à main. Il appartient à Laure qui vient de se faire agresser dans la rue. Le lecteur le sait. Pas Laurent, un gentil libraire qui le retrouve par hasard dans une poubelle. Malgré la discrétion et l’indéniable politesse de cet homme sans histoire, il ne peut s’empêcher de regarder ce qu’il contient. Et c’est tout un pan de vie qui lui saute aux yeux. Qui est donc la mystérieuse propriétaire du sac ? Il apprend vite son prénom puisque Modiano lui a dédicacé son « Accident nocturne ». Première bonne nouvelle : la dame a bon goût. Pas de papiers d’identité mais quelques indices comme ce carnet rouge dans lequel l’inconnue couche ses pensées, parfois les plus farfelues, qui vont séduire notre héros de façon déraisonnable. Le mystère demeure et tourne à l’obsession : il décide de mener l’enquête.

    Antoine Laurain nous prend par la main et nous embarque dans son aventure. C’est fou comme on a envie de se laisser faire… D’autant qu’on rit beaucoup des maladresses et de l’obstination de Laurent, merveilleux personnage, romantique et lunaire à souhait. Mais il y en a d’autres comme sa fille, adolescente maligne et pragmatique, ou cet auteur de roman qui a perdu toute inspiration. Et puis, dans les allées du Luxembourg, on croise Patrick Modiano, exactement celui qu’on imagine, timide et apeuré, qui sera pour Laurent une incroyable source de renseignements ! Dans cette comédie romantique, pas de temps mort. Mais du charme, de l’humour et un véritable suspense. Chapeau Monsieur Laurain.  

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    1 juillet 2015

    Un roman qui fait du bien !

    Laurent, libraire parisien, découvre par hasard un sac à main abandonné dans la rue. Après avoir observé minutieusement chaque objet, dont un carnet rouge, il part à la recherche de la propriétaire. Une douce épopée romanesque qui raconte une belle quête amoureuse, pleine de mystère et de rebondissements. Un roman qui fait du bien.


  • par (Libraire)
    17 juin 2015

    Un roman qui fait du bien

    Laurent, libraire Parisien, découvre par hasard un sac à main abandonné dans la rue. Après avoir observé minutieusement chaque objet, dont un carnet rouge, il part à la recherche de la propriétaire. Une douce épopée romanesque qui raconte une belle quête amoureuse, pleine de mystère et de rebondissements.


  • par (Libraire)
    30 mai 2015


    Un vol à l'arraché, un sac abandonné dans une poubelle et un libraire. Voici le point de départ de La femme au carnet rouge d'Antoine Laurain. Propriétaire de la librairie Le carnet rouge, notre héros se prend alors au jeu de retrouver la femme au sac mauve, celle qui porte un parfum lourd passé de mode, aux dires de sa charmante fille, écrit ses pensées les plus saugrenues dans un carnet rouge et possède un porte-clef avec des hiéroglyphes. Ce qui n'était qu'un jeu prend très vite une tournure moins badine lorsque Laurent se rend compte qu'il est en train de tomber amoureux de cette inconnue.

    Après le chapeau de Mitterrand, c'est le sac de la femme au carnet rouge qui occupe Antoine Laurain, un objet comme fil conducteur de l'intrigue et lien ténu mais bien présent entre les personnages. C'est une très jolie histoire d'amour, simple mais bien menée sans rebondissement inutile ou longueur superflue. Portrait extrêmement touchant du libraire, de son métier, de ses passions et de son quotidien, c'est aussi un joli clin d’œil à tous ceux et celles qui font vivre le livre aujourd'hui.

    La femme au carnet rouge, c'est une balade dans Paris au printemps, un petit rayon de soleil, une histoire d'amour à savourer le temps d'une pause bienvenue.


  • par (Libraire)
    25 mai 2015

    Alors qu'il se rend à la librairie dans laquelle il travaille, Laurent découvre posé sur une poubelle un sac à main. Bien trop neuf pour avoir été volontairement jeté là, il en conclut rapidement que c'est le résultat d'un vol à l'arraché. Pris d'une grande envie d'en découvrir davantage sur la détentrice de ce sac à main, il décide de mener l'enquête. Il y trouve différents souvenirs d'enfance, un parfum, du maquillage, un pendentif avec des hiéroglyphes mais aussi, et surtout, un carnet rouge dans lequel la femme livre toutes ses pensées intimes. De fil en aiguille, il se prend d'affection pour cette femme et cherche à retrouver son identité. Mais la tâche se révèle bien difficile... Antoine Laurain nous livre un roman agréable et réconfortant, comparable à une comédie romantique qui nous mène exactement au final attendu. Malheureusement, le scénario semble un peu trop simpliste et nettement moins pétillant que celui de son premier roman, « Le chapeau de Mitterrand ». Mais cela reste malgré tout, un livre agréable et distrayant !