Hanoï

Adriana Lisboa

Anne-Marie Métailié

  • 14 avril 2015

    Coup de coeur littérature étrangère

    David n'a plus que quelques mois à vivre mais prend la nouvelle avec un certain détachement. Alex, jeune mère célibataire, tente de concilier études, enfant et travail. A eux deux, ils sont la somme de ces vies un peu bancales qui se soutiennent mutuellement pour tisser le fil de leurs existences.


  • 30 mars 2015

    L'art fragile de la rencontre

    Après le très remarqué « Des roses rouge vif » à l'ambiance singulière (paru en France en 2009) -pour lequel elle a obtenu le prix Saramago-, il y avait eu « Bleu corbeau » en 2013, dans lequel Adriana Lisboa s'interrogeait, entre autres, sur le métissage et la filiation. Voici son troisième roman, Hanoï, dans lequel il est aussi question de ces deux thèmes.

    David né d'une mère mexicaine et d'un père brésilien vit à Chicago. Passionné de jazz, sans emploi transcendant, célibataire depuis que sa copine l'a quitté... un gars ordinaire. Qui, un jour, remarque Alex, la caissière d'un supermarché où il s'est arrêté par hasard. Fille d'une « Vietnamienne qui a aimé un Américain », elle est elle aussi mère célibataire. Alex est encore attachée au père de son fils, homme engagé par ailleurs qui n'a pas complètement disparu de leurs vies.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u