Les Enfants indociles

Les Enfants indociles

Marie Charrel

Rue Fromentin

  • 28 avril 2016

    Les enfants indociles

    Pas facile pour Claire d’avoir une grand-mère magicienne et diabolique à la fois. Surtout quand celle-ci disparaît de la maison de retraite, semant sur son chemin des messages adressés à sa petite fille. ‘ « Cap’ ou pas cap ‘ de …». Et Claire se surpasse à chaque fois. « Cap’ »
    Mais où est donc passée Magda, écrivain excentrique et renommée, et grand-mère hors norme ?
    Mais qui est ce Louis qui habite dans sa maison ?
    Les questions se posent tout au long du roman.
    Au début, il me semblait lire de la littérature jeunesse, puis ce sentiment s’est dissipé, et j’ai été complètement accaparée par cette histoire originale.
    Claire, l’effacée, la discrète, se transforme peu à peu grâce aux défis de sa grand-mère .
    Le style est très agréable, l’intrigue captivante.
    On ne s’ennuie pas une seconde en accompagnant Claire dans ses interrogations, dans ses doutes.
    Cette grand-mère atypique et invisible est tout simplement géniale.
    Une réflexion sur la confiance en soi, sur les peurs et les marques de l’enfance, sur la famille, sur le sens de la vie. Des personnages attachants.
    Un excellent moment de lecture.