Conseils de lecture

Tome 2, Supers, Héros

Héros

Tome 2

De la gouttière

18,00
par (Libraire)
24 juillet 2018

Le meilleur des Super-héros est dans SuperS !

Des super-héros comme on en rêve encore après l'enfance : fougueux, drôles, justes ! Le plus, la tendresse qui unit cette fratrie à tous moments.
A offrir ou à s'offrir. Mais à lire en famille ! Et vivement le 31 août pour savourer le tome 4...


Canicule

Le Livre de Poche

8,20
par (Libraire)
24 juillet 2018

Une belle découverte !

Aaron Falk est agent fédéral à Melbourne. Lorsqu'il apprend la mort de son ami d'enfance, Luke Hadler, le voilà contraint de revenir sur les lieux de son passé, à Kiewarra, petite communauté rurale au sud-est de l'Australie.
Le retour d'Aaron à Kiewarra ravive des souvenirs douloureux qu'il espérait ne jamais voir remonter à la surface, d'autant plus qu'il ne semble pas le bienvenu dans cette bourgade qu'il avait quittée précipitamment il y a plus de vingt ans.
Et pourtant, l'agent fédéral décide de prendre quelques jours de congés afin de faire la lumière sur le décès de son ancien ami. Aaron espère trouver la réponse à certaines questions qui tournent en boucle dans son esprit d'enquêteur : notamment, pourquoi Luke Hadler a t-il entraîné sa femme et son fils aîné dans ce drame, tout en laissant la vie sauve à leur bébé ? Que s'est-il vraiment passé lorsque Luke et Aaron étaient adolescents, amenant ce dernier et son père à quitter Kiewarra en abandonnant presque tout derrière eux ?
"Canicule", avec ses personnages affinés, ses décors à la fois réalistes et grandioses, est une très belle découverte. La lenteur étudiée du roman conduit le lecteur vers un dénouement totalement maîtrisé. Une nouvelle aventure très différente attend l'attachant Aaron Falk dans "Sauvage", paru en avril 2018 aux éditions Calmann-Lévy. A ne pas manquer !


La Femme qui ne vieillissait pas
18,00
par (Libraire)
23 juillet 2018

Le délicat et émouvant récit d'une femme qui a arrêté de vieillir à l'âge de 35 ans.
Ce qui au début pouvait être vu comme une chance exceptionnelle, va se révéler au fil du temps très difficile à vivre .
Dans son dernier roman, Grégoire Delacourt flirte avec le fantastique et nous interroge sur la dictature du paraître et le soi-disant droit à la différence.
Ce récit, qui peut se lire comme un conte philosophique, devrait vous réconcilier avec le temps qui passe .


Cette nuit
16,50
par (Libraire)
19 juillet 2018

Une de ces nuits immenses...

"Cette Nuit", c'est une vraie nuit : une de celles qui contiennent tout et pour lesquelles on se prépare. Une nuit de paupières lourdes, une nuit de douceur, une nuit qui apporte son lot de cauchemars aussi... une nuit, enfin, où les respirations qui s'emballent finissent par trouver un souffle apaisé.

"Cette Nuit", c'est Salomon qui la raconte. Salomon est le patriarche d'une famille juive composée de personnalités parfois un peu compliquées... mais liées par l'amour et la tendresse.
Salomon, c'est aussi un rescapé des camps. Il ne parvient à se souvenir de cette période qu'à coups de kärcher. Ses blagues concentrationistes, quand elles lui échappent au sein du cercle familial, offrent une scène rêvée au "Vol de la mouche" de Risque Ékofkofkof. Alors il se les réserve pour le Café-Shoah, où il retrouve des amis qui sont d'anciens détenus eux-aussi. Là ils peuvent rire, et puis cela évite de froisser sa femme, Sarah, que ses blagues exaspèrent... Sa chère Sarah...

"Cette Nuit" ce sera une nuit sans Sarah. Cela fait peu de temps que Salomon est veuf. "Cette nuit", c'est la première Pessah, la Pâques juive, que Salomon et sa famille devront célébrer seuls... C'est-à-dire ensemble, mais sans Sarah.

Mais le cerveau est adroit comme un livre, et à force d'ellipses et de flash-backs, Sarah est partout, et la Pessah d'aujourd'hui et celle d'hier se superposent.

"Cette Nuit" est un récit intime et plein d'humour. Il nous invite à embrasser la sensibilité très intéressante de Salomon, aussi clairvoyante qu'embuée, touchée à vif mais exécutant avec sang-froid une à une les tâches rituelles qui lui incombent en tant que patriarche.
Salomon est un grand-père bienveillant, un amant et un mari qui se réfugie avec bonheur dans de doux souvenirs, un jeune homme plein de rage qui multiplie les pieds-de-nez.

De la première à la dernière page, c'est un personnage qu'il est plaisant de rencontrer !


Dans le murmure des feuilles qui dansent
20,00
par (Libraire)
18 juillet 2018

Des pages qui dansent

« Dans le murmure des feuilles qui dansent », c'est un énorme coup de cœur. En l'ouvrant, j'ai découvert un monde plein de poésie, parfois un peu dur, mais toujours émouvant.

Dans ce nouveau roman, Agnès Ledig nous emmène à la rencontre de personnages attachants, cabossés par la vie, en quête d'accomplissement et de bonheur, et dont les destins vont se croiser au fur et à mesure des pages.

Il y a tout d'abord Anaëlle, jeune femme rescapée d'un grave accident de voiture et qui se reconstruit doucement, mais sûrement, grâce notamment à la relation épistolaire qu'elle va entamer avec Hervé. Hervé est lui-même procureur de la République, il est marié, a deux enfants, et pourtant il n'est pas tout à fait heureux... Mais il y a aussi Jocelyne, la greffière du procureur, qui ne voit pas d'un très bon œil l'échange de lettres que ce dernier a entamé avec Anaëlle. Enfin il y a Thomas, menuisier au grand cœur et amoureux des arbres. Thomas veille quotidiennement sur son petit frère de huit ans, Simon, atteint d'une leucémie.

Et enfin il y a la forêt. Imposante. Impressionnante. Ressourçante. Tantôt havre de paix, tantôt bulle de bonheur propice aux fous rires, tantôt spectatrice silencieuse du désespoir de chacun. Dans ce roman la forêt parle, elle raconte même des histoires. Ces histoires de hérisson, de petits nuages, d'oiseaux et d'écureuils vont bercer Simon tous les soirs, dans sa chambre d'hôpital. Alors avec lui, et avec les autres, on rit, on pleure, on frissonne, on savoure à chaque page la forêt de mots que l'auteure sait si bien manier.

Affronter la maladie d'un enfant, faire face à un handicap, apprendre à s'aimer, continuer à vivre, malgré les soucis... ce sont autant de sujets difficiles qu'Agnès Ledig aborde avec courage, humanité et clairvoyance. Sa plume, légère et poétique, malgré les aléas de la vie que combattent au quotidien chacun de ses personnages, vous portera sans difficulté au fil des pages. Ces pages, qui tourneront au fil des lectures comme peuvent le faire des « feuilles qui dansent »...