Conseils de lecture

La Saison des feux
21,00
par (Libraire)
4 juin 2018

Une belle découverte !

Celeste Ng est une jeune et brillante auteure américaine d'origine asiatique. « La Saison des feux » est son deuxième roman, publié en France par les éditions Sonatine. L'histoire se passe dans une banlieue résidentielle riche de Cleveland, au début des années 2000. Nous allons faire la connaissance d'Elena Richardson et de sa famille. Elena a toujours vécu avec l'idée de se montrer exemplaire, et de mener une existence parfaite. Son mari est avocat, ils ont quatre enfants, elle travaille pour le journal local et se fait un point d'honneur à aider les gens qui ont eu moins de chances qu'elle. C'est pourquoi elle décide de louer une petite maison de famille à Mia et sa fille, Pearl, fraîchement débarquées d'on ne sait trop où. Mia est mère célibataire, artiste, bohème, tout l'opposé d'Elena, en quelque sorte. Les enfants sympathisent, les relations entre les Richardson et Mia sont chaleureuses.
Et pourtant, les quatre premières lignes du roman nous apprennent que, plusieurs mois après l'arrivée à Shaker Heights de Mia et de Pearl, Isabelle, la fille cadette des Richardson, vient de mettre le feu à la belle demeure familiale.
Avec beaucoup de finesse et d'acuité, Celeste Ng nous fait le récit des événements précédant le drame, à travers des portraits de personnages justes et, pour certains, terriblement attachants. Ce roman fera partie de mes plus belles lectures de l'année.


Ce genre de fille

Bocqui, Sylvie

Arléa

16,00
par (Libraire)
24 mai 2018

Voici le deuxième roman de Sylvie Bocqui aux éditions Arléa.

Elle nous conte l’histoire d’une femme qui se remémore son 1er amour, pour une autre femme, l'été de ses 16 ans.

De cette femme dont la narratrice tombe amoureuse on ne sait pas grand chose si ce n'est qu'elle est libre, singulière.
Elle l'intrigue, la captive et l'hypnotise...

Cette fascination va durer toute la vie. Malgré les séparations, malgré le temps qui passe et malgré les rencontres.

Le texte est concis, le style est vif, poétique aussi. C'est solaire et sensuel. La rencontre amoureuse et le désir sont formidablement bien décrits. C’est vraiment très beau, à l’image de la femme dont la narratrice tombe amoureuse, c’est magnétique. Sylvie Bocqui nous écrit l'amour et elle le fait bien. Je ne peux que vous en recommander la lecture.


MAMAN

Mijade

20,00
par (Libraire)
24 mai 2018

Voici un album absolument magnifique : les textes sont d'Hélène Delforge et les illustrations de Quentin Gréban. 

Voici des portraits de mamans, de tout pays, de toutes époques, singulières et plurielles avec les mêmes inquiétudes, les mêmes préoccupations et par dessus tout le même amour : infini, démesuré pour leur enfant.

Chaque double page nous présente une illustration accompagnée d’un texte. Les textes sonnent comme des poèmes, ils sont justes : à leur lecture vous allez sourire, vous allez rire, vous allez vous reconnaître et vous exclamer « mais oui, c’est tout à fait ça ! » et puis vous allez peut être pleurer aussi.

En bref, ce livre est une véritable déclaration à toutes les mamans du monde !


La vie selon Pippa
17,95
par (Libraire)
24 mai 2018

Pippa, 14 ans, ne parvient pas à savoir qui elle est et elle n'est pas aidée ! Elle partage sa vie entre sa mère et son père divorcés.

La semaine, elle vit chez sa maman dans une ferme perdue à la campagne. Sa meilleure amie s'appelle Dorris, ses repas sont composés de nouilles instantanées, de frites surgelées et d’œufs au lard.
Le week-end, elle rejoint son papa et sa compagne en ville dans leur sublime appartement. Là-bas, sa meilleure amie s'appelle Phine, ses repas sont composés de smoothies, de frites de patates douces (avec la peau pour le côté croquant !) et de potées de légumes, le tout bio, évidemment.

Afin d'y voir plus clair et de faire le point sur sa vie : la jeune fille note et dessine ses interrogations, ses pensées dans un journal.

C'est ce journal que nous lisons et c'est drôle, beau et résolument moderne. Vivement la suite !


Sauvage

Calmann-Lévy

21,90
par (Libraire)
22 mai 2018

Ne perdez surtout pas le nord !

« Sauvage », comme peut l'être la nature hivernale dans le bush australien.
Et c'est là qu'un prestigieux cabinet d'expertise comptable a organisé un séminaire d'entreprise un peu particulier : une équipe d'hommes et une équipe de femmes pénètrent le temps d'un weekend à l'intérieur du parc naturel des monts Giralang pour un parcours en totale autonomie, munis de cartes, boussoles et rations de nourriture, mais sans lien aucun avec l'extérieur. Ce week-end est censé permettre d'approfondir les liens entre participants, en privilégiant la valorisation des talents individuels et l'entraide.

Mais si l'équipe des hommes est revenue sans problème dans les délais impartis, celle des femmes, après plusieurs jours d'errance, rentre blessée et surtout incomplête. Il en manque une ! Que s'est-il donc passé ? En alternance des recherches menées par la police, le déroulé exact de ces quelques jours révèle le vrai visage de chaque protagoniste. L'écart entre innocence et culpabilité a tendance à fortement se réduire lorsque cela devient une question de survie.

Dans « Sauvage », de la jeune auteure australienne Jane Harper, c'est avec grand plaisir que l'on retrouve l'agent fédéral Aaron Falk, personnage attachant rencontré précédemment dans « Canicule », pour une nouvelle aventure captivante.