Conseils de lecture

La note américaine
22,00
par (Libraire)
17 mai 2018

À travers la famille de Mollie Burkhart, David Grann revient sur un épisode peu connu de l’Histoire américaine : le Règne de la terreur, à la fin des années 20.
En l’espace de quelques années, Mollie, jeune indienne Osage riche à millions grâce au pétrole enfoui sous ses terres dans la réserve de Gray Horse, voit les membres de sa famille mourir les uns après les autres. Une de ses sœurs est assassinée d’une balle à bout portant, l’autre meurt dans l’explosion de sa maison, plusieurs de ses connaissances décèdent de façon prématurée. Une enquête diligentée par la police locale se heurte au racisme et à la corruption des représentants de la loi et piétine durant quelques années.
Mais c’est sans compter le jeune Edgar J. Hoover nouveau directeur du BOI ; futur FBI ; qui met en place un arsenal d’hommes, de moyens et de méthodes nouvelles pour élucider ces crimes et créer ainsi un formidable tremplin à son ambition dévorante.
Plongez dans cette fascinante enquête de David Grann comme vous plongeriez dans un excellent roman policier.


La Déclaration T1, L'histoire d'Anna

L'histoire d'Anna

Hélium

16,00
par (Libraire)
15 mai 2018

La Déclaration

Angleterre, 2140.
Les hommes ont trouvé le moyen de prolonger la vie grâce à une pilule qui leur confère l’immortalité. En contrepartie, ils s’engagent à signer la Déclaration et à ne pas avoir d’enfants afin de ne pas surpeupler la planète et d’appauvrir ses ressources.
Anna est un surplus, une enfant qui n’aurait pas dû voir le jour. Alors qu’elle mène une vie de labeur à Grange Hall, foyer qui recueille les Surplus dès leur plus jeune âge, Anna est fortement ébranlée par l’arrivée de Peter, 17 ans. Ce dernier lui dévoile des fragments de son passé. Grâce aux révélations de ce dernier, Anna va découvrir ce qui se passe vraiment en dehors des murs de Grange Hall et va peu à peu se révolter contre l’ordre établi.
Ce roman d’anticipation, que l’on dévore de la première à la dernière page, interroge notre société sur son rapport au vieillissement et nous amène à réfléchir sur les conséquences des manipulations génétiques.


La vie parfaite
22,00
par (Libraire)
15 mai 2018

La Vie parfaite

Que dire des romans de Silvia Avallone ? De sa plume incomparable ? De son style à l’énergie débridée ? De sa lecture qui vous laisse K.-O., vous terrasse ? De la violente douleur qui se dégage de ce dernier opus "La Vie parfaite" ?
Comme les précédents romans, nous sommes en Italie, à Bologne. Où il est question de maternité, de parentalité.
Aux Lombriconi, cité sans attrait où les gens mènent une existence morne, Adèle, 17 ans et enceinte, ne sait quel avenir offrir à cet enfant. Quel futur lui proposer quand l’horizon semble bouché par des murs de béton, que les hommes fuient leurs responsabilités et que les pères finissent en prison ?
Quant à Dora, 30 ans, elle crève à petit feu de l’absence d’enfant qui la conduit jusqu’à la folie. Son couple s’étiole, victime de ce désir obsessionnel que rien ne parvient à combler. Que faire ? Continuer à espérer quand bien même l’espoir tue ? Ou renoncer et accepter l’échec d’une vie parfaite, d’une autre vie ?
Puis il y a Zéno, Claudia, Manuel et leurs rêves.
Frappés par le sceau du déterminisme social, les personnages de S. Avallone tentent d’entrapercevoir une vie meilleure loin de la marginalisation où les cantonne la société.


Station eleven
9,00
par (Libraire)
10 mai 2018

La caravane de la Symphonie Itinérante parcourt depuis plusieurs années les terres ravagées par une pandémie foudroyante lors de laquelle peu de gens ont survécu. Cette petite troupe de comédiens et de musiciens tente de transmettre humanité et espoir auprès des îlots épars de population, en interprétant du Shakespeare et du Beethoven le temps d'une halte.
Dans une alternance de présent et d'évocation du passé, le lecteur n'aura qu'à se laisser porter par ce conte post-apocalyptique d'un nouveau genre alliant virtuosité et intelligence. A ne pas manquer.


Ailefroide / altitude 3954
28,00
par (Libraire)
7 mai 2018

Faisant écho au dessin qui lui donne vie, Ailefroide Altitude 3954 ne fait pas dans la demi-teinte.
C'est une ode aux montagnes que certains passionnés gravissent pour avoir le luxe d’approcher l'inaccessible et prendre ainsi la mesure de la montagne intérieure qui se dresse en chacun.
Rochette nous livre son autobiographie où fusionne une haute montagne "sans haine, mais sans pitié", la découverte du dessin et l'apprentissage d'être soi.
Un récit franc et sans artifices, qui entrera en résonance auprès de nombreux lecteurs, initiés ou non aux plaisirs vertigineux des parois rocheuses.