Conseils de lecture

Les calendriers
17,50
par (Libraire)
4 juin 2019

Facteur désormais à la retraite, Robert Cottard prend le temps de nous écrire ses années de messager en Seine Maritime. Ses chroniques sont des rencontres, des moments simples passés derrière les portes des maisons en compagnie de leurs habitants et de leurs histoires. Robert Cottard croque à merveille les modestes comme les notables, les gentils comme les méchants. Sa comédie humaine semble ressembler à ses calendriers, un peu désuets mais tellement attachants... Un homme bienveillant ce "Bob Le Facteur"...


Le huitième soir
15,00
par (Libraire)
4 juin 2019

Dien Bien Phu, 1954, bataille, Indochine, des mots qui claquent comme des bombes dans l'histoire fournie des enfers. Les ténèbres y ont accueilli un homme et son passé. Arnaud de La Grange nous en fait son récit. De ses mots, l'homme livre son histoire, son cheminement, ses amours.
Ce magnifique texte mêle dignité humaine et tragédie des hommes, ou lorsque les nuits se veulent sombres, l'humain semble plus clair... Au cœur des ténèbres...


Sans jamais atteindre le sommet
17,50
par (Libraire)
3 juin 2019

Les sentiers de l'humilité

Nanga Parbat, Kailas, Everest, Dhaulagiri, autant de noms mythiques qui résonnent à l'oreille de celles et ceux qui, enfants, ont un jour lu ces mots et rêvé des hauteurs divines de l'Himalaya. Paolo Cognetti nous emporte par-delà les cols de cet autre monde avec la poésie de l'instant vécu. Avec lui, on entend le vent battre d'un souffle rageur les drapeaux de prière, on inspire l'odeur du genévrier qui brûle pour réchauffer les corps, on attend l'apparition rêvée du léopard des neiges. À l'heure où certains font la queue pour aller au plus haut, il y en a qui savent encore se perdre sur les sentiers ignorés de tous et apprécier d'une contemplation sans gloire ces écrins de nature brute et de solitude où les liens, si rares, ont le privilège d'être sacrés.


Sous les décombres
20,90
par (Libraire)
1 juin 2019

En 1947, dans les ruines du Hambourg de l'après-guerre, les conditions de subsistance sont terribles. Hanno Dietz, âgé de 14 ans, fouille les décombres à la recherche de ce qu'il pourrait revendre au marché noir. C'est là qu'il trouve le corps gelé d'une femme, nue. Lorsque Hanno ressort dans la rue, sa sœur Wiebke, qui gardait la charrette à bras, tient par la main un petit garçon mutique et frigorifié. Ils n'ont d'autre choix que de prendre l'enfant avec eux, mais Hanno tait sa macabre découverte.
Comme elle s'est appliquée à le faire dans ses précédents romans, dont "Le Violoniste" et "L'Envers de l'espoir", tous deux salués par une critique unanime, l'auteure allemande, Mechtild Borrmann, jongle une fois encore entre le passé et le présent. Grâce à son grand talent de romancière, elle nous parle avec profondeur et justesse de ces générations d'enfants qui, devenus adultes, sont amenés à percer parfois de lourds secrets de famille, à raviver les traumatismes engendrés par la guerre.
Auteure coup de cœur !


Broderie à un fil, Des créations délicates et poétiques à broder partout !

Des créations délicates et poétiques à broder partout !

Dessain et Tolra

9,95
par (Libraire)
1 juin 2019

Aude Herrard propose une approche décomplexée de la broderie. Un fil, une aiguille et un unique point de broderie permet de se lancer dans des ouvrages poétiques. Ce petit fascicule se présente comme un cahier d'exercices de patience et de précision qui vous amènera du motif le plus simple au plus complexe : la promesse d'occuper inlassablement ses mains.