Conseils de lecture

Martin Perché
11,50
par (Libraire)
9 juin 2018

Sous les pavés, l'amour.

Christian de Montella secoue ses jeunes lecteurs avec ce texte romanesque et réaliste, immersion savoureuse dans ce printemps 68 où tout s'affole . Beaucoup d'humour sous sa plume vive, pour raconter le premier amour, la première révolte, les barricades et les slogans. Il y a ces adultes qu'on admire et qui agacent, cette société à chahuter et cette jolie fille à retrouver. Enlevée, vibrante, vivante, on se régale de cette courte histoire de fin d'un monde.


Groléfant & Tit'Souris, Histoires (de) bêtes
11,10
par (Libraire)
9 juin 2018

Gris souris, gris éléphant

Entre Groléfant et Tit'souris, la ressemblance est frappante : 4 pattes, 2 oreilles, 1 bouche, 1 nez, 1 queue... les mêmes, à quelques nuances près ! Nos deux bêtes à poils gris se rencontrent, se charment et décident de cheminer ensemble. De planche en planche, les saynètes s'enchaînent : histoires drôles, douces, grandes aventures, petits bobos... C'est qu'il s'en passe, des choses, sur le chemin de ces bestioles !
Le duo de choc Pierre Delye et Ronan Badel installe une chouette complicité avec le lecteur, dans cet album parfaitement drôle, à picorer ou à dévorer dès 5 ans. Jolie forme d'humour, et petit traité d'amitié fortement conseillé !


Le modèle américain d'Hitler - Comment les lois raciales américaines inspirèrent les nazis, Comment les lois raciales américaines inspirèrent les nazis

Comment les lois raciales américaines inspirèrent les nazis

Armand Colin

22,90
par (Libraire)
8 juin 2018

Quand les nazis s'inspiraient des États-Unis

C’est à la lecture d’une phrase de Mein Kampf où Hitler louait l’Amérique que l’auteur, juriste de formation, décide de creuser un peu plus la question de la similitude entre les lois antisémites de Nuremberg et les lois ségrégationnistes américaines, dites lois « Jim Crow ».
Le parallèle avait déjà était fait mais démontre surtout qu’il n’y avait pas vraiment de ressemblances et pour cause, comment comparer une démocratie comme les États-Unis, grand vainqueur de la guerre, et cette dictature défaite et abominable que le IIIe Reich !
C’est pourtant ce que parvient à faire très brillamment l’auteur en revenant aux prémices de ces lois et en étudiant qui avait pu influencer les nazis. À travers des transcriptions de réunions ou entretiens entre nazis et américains, il évoque les aspirations assez similaires du IIIe Reich qui désire un empire peuplé uniquement d’aryens et des États-Unis, anciennement esclavagistes, qui instituent des lois pour catégoriser ses habitants, les citoyens blancs et les autres (noirs, chinois, philippins, portoricains…) . Sans compter que les nazis des premiers temps ne sont pas encore les fanatiques de la conférence de Wansee mais des personnes plus ou moins fréquentables et instruites qui observent le monde à la recherche d’influences.
Un essai accessible et étonnant sur un sujet peu ou mal exploité jusque là et qui permet un éclairage nouveau sur une question toujours d’actualité aux États-Unis.


Le manuscrit inachevé
21,90
par (Libraire)
7 juin 2018

Êtes-vous plutôt casse-tête ou jeu d'échecs ?

L'intrigue de ce dix-huitième roman de Franck Thilliez est vertigineuse, l'on pourrait même dire que c'est un véritable tour de force !

« Le Manuscrit inachevé » commence par une mise en abyme : en effet, Caleb Traskman, dont on découvre l'existence dans la préface, est auteur de thrillers. C'est à lui que l'on doit ce « Manuscrit inachevé ». Et Caleb Traskman crée une deuxième mise en abyme, puisque l'un des personnages principaux du Manuscrit, Léane Morgan, est, elle aussi, auteure de thrillers... Mais Léane est en train de vivre une terrible épreuve, un cauchemar éveillé, semblable à toutes les horreurs qu'elle inventait dans ses fictions : sa fille Sarah a été enlevée il y a quatre ans, devant chez elle. Et même si vraisemblablement son ravisseur est aujourd'hui sous les verrous, Sarah n'a jamais été retrouvée.

C'est un banal vol de voiture à une station service qui va donner un coup d'accélération à l'enquête. Un nouveau personnage apparaît, Vic Altran, un flic hypermnésique et il faudra bien la ténacité d'un policier de haute volée intellectuelle pour venir à bout des casse-tête imaginés par M Franck Thilliez, ou par Caleb Traskman, serait-il plus juste de dire.

Enfin, lecteurs, attention, vous aussi avez un rôle à jouer dans la résolution de l'énigme... Alors, soyez vigilants !


Dehors les enfants !
20,90
par (Libraire)
5 juin 2018

Cabane et balle au prisonnier vs tablette et télévision

Forte de son expérience d’ergothérapeute et de pédiatre, constatant les séquelles laissées par une vie trop sédentaire et directive, Angela J. Hanscom démontre l’importance du jeu à l’extérieur dans le développement de l’enfant.

Dans cet ouvrage fourmillant d’idées et d’observations, l'auteur enjoint les parents à laisser leurs enfants dehors sans directives ou obligations de quelconques résultats, à expérimenter, se salir, flâner et se débrouiller seuls. L’enfant va alors accroître sa motricité mais aussi sa sociabilité en interagissant ou coopérant avec les autres enfants ainsi que son imaginaire et son autonomie.

Une bonne piqûre de rappel qui peut très vite devenir une philosophie de vie.