Reading advices

Tout dort paisiblement sauf l'amour

Claude Pujade-Renaud

Actes Sud

22.00
by (Librarian)
29 April 2016

Claude Pujade-Renaud met cette fois sa phrase, sans conteste l'une des plus belles de la littérature française, au service d'une femme du XIX ème siècle. Comme souvent chez l'auteur, elle fait penser son héroïne dans l'ombre d'un grand écrivain ; ici Sören Kierkegaard. La nouvelle de la mort du philosophe, à 42 ans, à Copenhague, va s'échouer par bateau aux Antilles Danoises où vivent les époux Olsen. Elle, Régine, fut la fiancée plusieurs années durant du brillant étudiant ; lui, Frédérik, diplomate calme et solide, est l'homme décrit dans le Journal du Séducteur. Du froid Danemark à la chaleur des Caraïbes, Régine dissèque ses émotions, lit les ouvrages de celui qui reste une figure majeure de sa vie. Avec l'aide de son mari, elle replonge vingt ans en arrière, dans la très protestante capitale du nord. Livre du sentiment, son émouvante beauté nous transporte.


Le Club des miracles relatifs

Nancy Huston

Actes Sud

21.00
by (Librarian)
29 April 2016

Livre après livre Nancy Huston enfonce un coin dans la littérature. Outre la construction hyper-moderne, le sujet, un surdoué, impose une variation sur la langue. L'auteur s'appuie sur l'extraction bitumineuse de FortMacCurray pour nous dépeindre un aujourd'hui gouverné sans foi ni loi par des monopoles énergétiques. Dans l'OverNorth, Varian, le héros prodigieux de Huston est enfermé, torturé, car on le pense agitateur de la Résistance. Depuis la cellule, l'écrivain nous transporte sur l'île où a grandi Varian et nous montre un temps révolu ultra-contemporain, la fin du XXème siècle comme nous l'avons connue. Audace de la langue donc, de la construction, une fois encore virevolte, il faut accepter ne pas tout savoir, faire appel à l'imagination contre l'ignorance. Et l'on tremble et l'on s'émeut de cet hier déjà mort et de cette société, si soudainement là, brutale si brutale, qui supprime les gens dont elle ne sait que faire et esclavagise les autres. C'est remarquable.


M Train

Patti Smith

Gallimard

19.50
by (Librarian)
29 April 2016

De trésors en souvenirs, on nage à la traîne de Patti Smith, dans les eaux troubles de son intimité pudique qu'elle nous murmure en gamme de sirène. Elle nous guide de cafés en cafés, d'endroits en breuvages, nous ouvre des cartons d'où jaillissent des cow-boys généreux, nous offre un polaroid à l'anecdote charmante, nous fait lire en braille des ébauches de styles griffonnées sur des mouchoirs. Elle fait le compte aussi des amours en-allés, les rêves de nos mains déposés sur la plage du réveil, des séries télé dont elle se oint, toujours en quête de rendez-vous avec les auteurs chéris (Plath, Genet, Dazai, Bowles...). Elle dit son amour pour les lieux, les choses, les êtres. C'est un livre d'amour, d'amitié, du don de soi. D'une simplicité confondante elle s'attache à être la petite fille qu'elle fût et nous invite à la suivre. People have the power.


Les Pêcheurs

Obioma Chigozie

Éditions De L'Olivier

21.50
by
25 April 2016

Les pêcheurs ce sont quatre gamins nigérians, des frères qui désobéissent en allant en douce tremper leurs lignes dans la rivière. Un jour leur chemin croise celui d'un personnage redouté, un clochard dément qui a des visions considérées comme inéluctables par tous les habitants d'Akure. Les paroles terribles qu'il adresse aux garçons marquent la fin de leur quiétude. Elles vont agir sur eux comme un poison, envahir leur vie de leur présence nuisible et les entraîner dans une spirale de peur et de violence. Leur puissance destructrice qui ne peut être stoppée va mener toute la famille vers le chaos.
A travers l'histoire dramatique de cette famille, se dessine celle d'un peuple dont les différentes ethnies se sont déchirées dans une lutte fratricide pendant les années soixante lors la guerre civile, appelée guerre du Biaffra, où plus d'un million de nigérians ont trouvé la mort.
Malgré son caractère tragique, ce premier roman d'un jeune auteur nigérian est fort agréable à lire. Les événements, racontés par le benjamin doté d'un sens aigu de l'observation, nous font découvrir Akure, la ville natale de l'auteur et ses habitants hauts en couleur. Le dépaysement est garanti car Chigozie Obioma possède un vrai talent de conteur !


Le destin de Mr Crump, roman
by
25 April 2016

Magistral !

"Herbert, sur le chemin du retour, le savoura, sans vouloir en rien laisser perdre. Il avait vingt-deux ans. Il se vit pareil à quelques aimable héros des romans de Bourget. C'était délicieux."
Et voilà comment Herbert Crump venu à New-York pour exercer sa passion et son art de la musique tombe par esprit romantique sous le charme d'Anne Vilas. Mariée, mère de trois enfants, plus âgée que lui (mais en ayant déjà menti sur son âge car plus de vingt ans les séparent et non huit : ce n'est qu'un mensonge parmi un torrent). Elle se décrit toujours comme une pauvre victime (son mari dilapide l'argent aux jeux), une femme dévouée à ses enfants (des êtres parfaits selon elle) et se préoccupant de sa mère âgée. Et la pauvre Anne s'évertue contre vents et marées ne pensant qu'au bonheur des autres. Herbert fils unique d'un couple d'immigrés allemands né en Amérique a reçu une bonne éducation où l’honnêteté, le respect, la culture des valeurs prévalent bien qu’issu d’une famille de condition modeste. Compositeur talentueux, il décide de tenter sa chance à New-York en ce début du XXème siècle.
Naïf, il tombe dans le piège d'Anne ( tel le preux chevalier défendant les nobles causes) et se retrouve marié à cette harpie. Conscient de son erreur, il lui incombe d’assumer sa responsabilité d’avoir contribué à l’échec d’un mariage(plus que bancal). Très vite, il s'aperçoit que le tableau peint par Anne est inexact et celle-ci commence à montrer sa véritable nature. Manipulatrice, mensongère, paresseuse, jalouse, inculte, odieuse, experte en chantages affectifs et j’en passe, la vie d'Herbert est un enfer : "c'est une caricature obscène de la vie de famille". Il travaille pendant qu'Anne accumule les dettes et doit entretenir les enfants.
Humilié sous son propre toit où il se sent comme un étranger, étranglé par la honte et le dégoût, il est prisonnier de ce mariage. Son énergie se disperse à supporter sa femme, les querelles incessantes qu’elle provoque pour n’importe quelle raison. Anne se montre plus tranquille dès qu’elle obtient ce qu’elle à la manière une enfant.
Au fil des années, Herbert voit défiler sous ses yeux sa jeunesse et rêve d’une autre vie.

Ce livre est magistral et grandiose ! Ludwig Lewisohn peint avec réalisme la vie d’Herbert et le comportement de son épouse. Et tout le talent de l’auteur est de nous plonger littéralement dans ce mariage et de nous ferrer comme dans un polar. Car la psychologie, l’étude d’Anne et d’Herbert est grandiose et d’une justesse époustouflante. Si on ne peut pas s’empêcher de plaindre Herbert en ayant envie de le lui faire ouvrir les yeux tant qu’il est encore temps, on assiste à un changement tout en subtilité dans son caractère. L’homme si faible qu’il était s’endurcit peu à peu, la sensation de malaise est présente et va en crescendo car le comportement d’Anne devient de pire en pire.

Ce roman est complètement hypnotique et cerise sur le gâteau, l’écriture et l’excellente traduction sont un pur bonheur ! Ecrit en 1926, ce roman a été interdit de parution aux Etats-Unis jusqu’en 1947.
Radioscopie sur l’inferno d’un mariage, d’une société qui confère à l'épouse des avantages en cas de divorce, ce roman n’a pas pris une ride !

Un immense merci à Julia Kerninon et à Caroline de Dialogues de m'avoir conseillée cette lecture !