Conseils de lecture

Cassandra
9,80
par (Libraire)
19 mars 2017

Survolté et jubilatoire !

"Je ne supporte pas les brutes, même si mon métier consiste à être la pire brute du quartier. Les responsables du Cellar avaient cru que ce serait une bonne idée d'organiser des concerts punks pour tous les âges le week-end. C'était peut-être une bonne idée, mais personne ne s'est jamais vanté de l'avoir eue (...) Junior et moi, on assurait la sécurité tout seuls : je gardais la porte pendant que Junior surveillait les trois étages de la boîte. A nous deux, on pouvait faire la police sans mal au milieu de quelques dizaines d'ados squelettiques. On était moins des videurs que des baby-sitters, avec notre poids combiné de deux cent quinze kilos (surtout les miens) et nos dix mille dollars de tatouage (surtout ceux de Junior )."

Comme il est facile de le deviner à partir du truculent extrait ci-dessus, Boo et Junior sont videurs dans un club de Boston. Ils sont inséparables depuis leur rencontre à l'orphelinat environ vingt-cinq années plus tôt. Leur routine se trouve soudain bien chamboulée après la visite d'une jeune femme très chic qui détonne franchement par rapport au public habituel et à l'atmosphère glauque qui se dégage du Cellar. Elle prétend que son employeur (dont elle ne dévoile pas l'identité) offrira à Junior et Boo une jolie rétribution financière s'ils parviennent à remettre la main sur sa fugueuse de fille, Cassandra.
Ils acceptent pour l'argent, mais pas seulement. D'autres raisons, liées à sa propre enfance, semblent motiver Boo, le narrateur de cette histoire, à se mettre à la recherche de Cassandra. Au fil de leurs nombreuses péripéties et galères afin de mener à bien leur mission, Boo revient sur les années vécues avec Junior et d'autres compagnons d'infortune au « Foyer » . Endroit fort mal dénommé tant il s'apparentait plutôt à une jungle hostile dans laquelle pour survivre il faut bien s'entourer. Il confiera également quelles circonstances dramatiques l'ont mené à l'orphelinat.
Nos deux héros bien malgré eux forment un duo atypique et survolté, qui ravira les amateurs de Joe Lansdale et de Robert Crais. « Cassandra » est un roman noir débordant d'action, d'humour, de surprises (bonnes ou mauvaises pour les personnages)...Et si le ton des dialogues est plutôt fleuri et imagé, certaines scènes sont purement jubilatoires !


La Femme à droite sur la photo
19,90
par (Libraire)
16 mars 2017

« Que les lecteurs enchantés par Le Secret d'Edwin Strafford de Robert Goddard se réjouissent ! Vous aimerez La femme à droite sur la photo, nouvelle intrigue de Valentin Musso, auteur précédemment du terrible thriller psychologique Une vraie famille.

Los Angeles, 1959. La femme à droite sur la photo, c'est Elizabeth Badina, une actrice américaine qui vient de décrocher le rôle qui fera d'elle une star. En plein tournage, elle se volatilise et malgré l'enquête conjointe de la police et du FBI, sa disparition ne sera jamais élucidée. Elle laisse derrière elle un bébé d'un an, dont quasiment personne ne connaissait l'existence.

Quarante ans plus tard, une succession d'événements conduit un scénariste surdoué devenu la coqueluche d'Hollywood à exhumer un passé que l'on croyait à jamais enterré. Ce scénariste n'est autre que le fils d'Elizabeth, David Badina, qui s'apprête à percer les secrets de sa mère, cette étrangère.

À travers le voyage de David dans les années cinquante, Valentin Musso retrace les aspects les plus sombres de cette période aux États-Unis : la corruption politique, le puritanisme, la censure et les pressions sur le milieu du cinéma.

Un très bon moment de lecture ! »


Croire au merveilleux
20,00
par (Libraire)
16 mars 2017

Une suite envoûtante

César, des années après le décès accidentel de sa femme, ne parvient pas à faire son deuil. Comment vivre sans elle ? Comment élever son fils seul ? Avant de mourir, Paz était-elle vraiment partie ou comptait-elle revenir ? Des questions qui le hantent et qui l'empêchent de vivre. Il pense même mettre fin à ses jours. L'amour de son fils et l'irruption fracassante de sa jeune voisine pleine de vitalité, Nana, vont l'aider à surmonter sa peine.
Dans son précédent roman, "Plonger", Christophe Ono-Dit-Biot nous faisait voyager aux quatre coins de l'Europe par le prisme de l'art. Ici, nous parcourons la mythologie gréco-romaine. Cet imaginaire va être le refuge de César, mais aussi un éclairage pour comprendre ce monde qui se délite.
Nous retrouvons avec grand plaisir l'univers de Christophe Ono-Dit-Biot, savant, érudit, où la beauté est présente tant dans l’imaginaire créé que dans l'écriture voluptueuse.


Les Enfants du Cap

Le Livre de Poche

7,90
par (Libraire)
16 mars 2017

Magnétique Afrique du Sud !

« Dans la lignée des talentueux Deon Meyer et Roger Smith, une nouvelle voix sud-africaine se fait entendre : Michèle Rowe, productrice et scénariste de renom, est l'un des membres fondateurs de Free Film Makers, un groupe de cinéastes anti-apartheid.

À travers Les Enfants du Cap, son premier roman policier, elle autopsie la réalité d'une Afrique du Sud qui reste, vingt-cinq ans après la fin officielle de la ségrégation raciale, le pays le plus inégalitaire du monde.

Au sein de cette nation arc-en-ciel qui cherche ses repères malgré une violence et une corruption omniprésentes, la jeune inspectrice Persy Jonas, métisse et issue d'un township, doit batailler deux fois plus que les autres pour se faire respecter et espérer vivre décemment.

Lors de sa première affaire criminelle, suite à une découverte macabre, Persy est contrainte de collaborer avec une psychologue blanche à la retraite, Marge Labuschagne. Au-delà des préjugés et des échanges électriques entre les deux femmes, l'enquête dévoile un tas de ramifications à explorer. Contre toute attente, c'est l'histoire familiale et personnelle de Persy qui sortira peu à peu de ses nombreuses zones d'ombre, laissant le lecteur avide de retrouver les personnages et cette magnétique Afrique du Sud dans un deuxième opus. »


Concerto pour quatre mains
7,80
par (Libraire)
12 mars 2017

Un polar de haut vol!

Franck Jammet est un braqueur de haut vol, Jean Villemont est avocat pénaliste à Bruxelles. Leur rencontre, ils la doivent à un petit délinquant, Akim Bachir, qui s'est fait arrêter dans des conditions plus que troubles et que l'avocat a accepté de défendre. Le jeune homme détient des informations concernant l'attaque, il y a quelques jours, d'un convoi transportant des diamants. Ce braquage parfait pourrait tout à fait être l'oeuvre de Franck Jammet.
Ce nouveau roman relate une histoire passionnante, originale et rythmée, servie par un style fluide et maîtrisé. Paul Colize est un auteur à découvrir sans plus attendre...