Fêtez la musique

Fêtez la musique

Avec les éditions Le mot et le reste, le 21 juin, on lit en musique !

Du bon son dans les oreilles, du beau langage sous les yeux, célébrez l'évènement en rythme et en mots et découvrez 6 ebooks à petit prix !

Rap, hip-hop, Trente années en 150 albums, de Kurtis Blow à Odd Future

Trente années en 150 albums, de Kurtis Blow à Odd Future

Le Mot et le reste

24,00

My Vinyl Weighs A Ton. Mon vinyle pèse une tonne. Ainsi le producteur hip-hop californien Peanut Butter Wolf avait-il nommé son premier album, en référence à « My Uzi Weighs a Ton », un titre emblématique de Public Enemy.
C’est aussi ce que ce livre souhaiterait prouver : de nombreux albums hip-hop pèsent une tonne, ils sont d’un impact et d’une importance capitales. Quels que soient les enseignements sociaux ou politiques qu’on a pu en tirer, quel que soit le message qu’il véhicule, ce genre bientôt quadragénaire est d’abord une musique. Il a produit des classiques. Il a livré des albums riches et solides, appréciables en dehors de leur contexte de naissance. Des chefs-d’œuvres que même ceux dont l’oreille n’a pas été éduquée au rap sauront apprécier à leur juste valeur, après un léger effort d’immersion, moyennant la patience nécessitée par tout apprentissage.
Ce livre s’adresse à tous : fans de rap encore jeunes souhaitant compléter leur discothèque ; fans de rock, de jazz, ou de quoi que ce soit d’autre soucieux d’en trouver la clé d’entrée…
Après une solide introduction qui brosse l’histoire du hip-hop et du rap, ses différentes périodes et sa propagation au monde entier depuis son foyer américain, une analyse de 150 albums phares, choisis sur des critères de qualité formelle et de représentativité de toutes les tendances et styles du rap, permet au lecteur de déambuler à l’aise dans les boulevards comme les sentiers du hip-hop.


Leonard Cohen, Un canadien errant

Un canadien errant

Le Mot et le reste

20,00

Automne 1966, Leonard Cohen arrive à New-York. Il a derrière lui une carrière de poète sans le sou, devant lui une carrière de chanteur country à Nashville. Dans cet avenir tout tracé, New York n'est qu'une étape. C'est pourtant dans cette capitale du renouveau folk qu'il va concrétiser son ambition, et en l'espace de quinze mois, devenir chanteur professionnel, enregistrer et voir publier son premier album, "Songs Of Leonard Cohen".
Tour à tour poète et romancier, séducteur, dépressif, musicien, moine bouddhiste, Leonard Cohen reste avant tout un auteur-compositeur-interprète qu'il convient de saisir à travers ses albums, qui lui ont apporté estime et reconnaissance auprès de générations d'artistes et d'admirateurs anonymes.


Je reprends la route demain, Quarante ans de vie en rock

Quarante ans de vie en rock

Le Mot et le reste

23,00

La figure semble connue, l'image d'Épinal incrustée dans les mémoires collectives : Patrick Eudeline, dandy punk traînant boots et costards mods, ennemi implacable de la médiocrité et de la laideur du jour. Depuis 1973, il a développé une critique rock intransigeante, guidée d'abord, finalement, par son amour pour les chansons et les mélodies. Des Rolling Stones à Jacques Brel, de Scott Walker à Adriano Celentano, des lignes inattendues sont tracées dans cette anthologie regroupant le meilleur de ses quarante années d'articles pour Best et Rock et Folk, d'une écriture devant bien plus à Baudelaire et Huysmans qu'à Johnny Rotten ou Bukowski.


En route vers Woodstock
24,00

Que se passait-il donc en Amérique pour qu’une région s’effrayât ainsi et qu’il ne se trouvât personne, à moins de cent kilomètres à la ronde, pour accueillir un festival qui promettait trois jours de musique et de paix ? La paix plus que la musique semblait justement le problème ; pendant que cinq cent mille jeunes convergeaient vers Woodstock, créant le plus grand embouteillage que l’Amérique ait alors connu, cinq cent mille autres, aux antipodes, étaient embourbés dans les rizières et la jungle vietnamiennes.


Rap indépendant, La vague hip-hop indé des années 1990-2000 en trente scènes et cent albums

La vague hip-hop indé des années 1990-2000 en trente scènes et cent albums

Le Mot et le reste

26,00

Alors que le hip-hop vit un âge d’or dans les années quatre-vingt-dix, produisant certains de ses plus grands classiques et s’imposant définitivement comme un genre musical majeur auprès du grand public, sa version underground n’a de cesse d’entretenir l’agitation originelle. À l’écart des majors, hostile à la starification et au bling bling, une foule de rappeurs continue de porter l’aventure hiphop, écartelée entre la fidélité à ses valeurs et son esprit, et une intransigeance musicale poussant aux recherches et expérimentations les plus fécondes.
Essaimant de New York et Los Angeles vers les régions les plus reculées des États-Unis, le Canada puis le reste du monde, le rap indépendant forme une nébuleuse dont ce livre dresse la carte, présentant chacun des acteurs et des scènes qui l’ont composée, ainsi que les disques les plus représentatifs d’un foisonnement créatif sans frontières géographiques, musicales ou textuelles. Derrière Aloe Blacc, Mos Def ou DJ Shadow, figures médiatiques du mouvement, se cachent d’autres noms essentiels qui tous ont contribué à changer la face du rap : Company Flow, Project Blowed, Antipop Consortium, MF Doom, Sage Francis, Why?, Buck 65, en France L’Armée des 12, et des labels comme Rawkus ou Anticon.