Focus sur les éditions Tristram

Focus sur les éditions Tristram

Tout commence avec un soupçon d’insouciance et un zeste de mauvais esprit. Sylvie Martigny et Jean-Hubert Gailliot publient trois textes forts et donnent ainsi naissance et notoriété aux éditions Tristram. Trente ans plus tard, à l’occasion de son anniversaire, nous sommes ravis de vous présenter cette maison d’édition incontournable !

Entretien avec Sylvie Martigny et Jean-Hubert Gailliot, éditeurs

Vous avez créé les éditions Tristram en 1988. Pourriez-vous nous raconter les débuts de cette belle maison ?
Il y a 30 ans, le monde de l'édition était différent de celui que nous connaissons aujourd'hui. Les grandes maisons, qui assuraient l'essentiel de la production, laissaient beaucoup d'œuvres importantes dans l'ombre. Nous étions un petit groupe de jeunes gens, épris de littérature, à avoir senti qu'il y avait de la place pour une autre façon de publier. En nous inspirant de méthodes empruntées à l'univers du cinéma ou de la musique indépendantes. Et sans trop hiérarchiser entre les cultures dites "noble" et "populaire".

Tristram, d'où vient ce nom ?
La Vie et les opinions de Tristram Shandy, de Laurence Sterne, chef-d'œuvre de la littérature anglaise du 18e siècle, était l'un de nos livres préférés. La traduction de ce roman de 1000 pages, d'une modernité et d'une liberté folles, faisait partie de nos projets fondateurs. Il nous a semblé amusant de baptiser notre maison du nom de ce personnage, Tristram. Un symbole d'irrespect, de fantaisie, d'inventivité.

Votre catalogue, très éclectique, comprend aujourd'hui 150 titres. Qu'est-ce qui vous guide dans vos choix éditoriaux ?
Nous ne fonctionnons pas au "coup de cœur", mais au coup de foudre ! Nous aimons les écrivains qui réinventent la littérature. Ou qui utilisent la littérature pour s'emparer de sujets habituellement négligés. Un catalogue qui privilégie l'originalité, par définition, est voué à être divers. Nous sommes très attachés à cette variété.

Depuis 30 ans, vous avez fait des choix audacieux et publié de nombreux livres inoubliables. Quels sont ceux dont vous souhaiteriez nous parler ?
Comme il n'est pas possible de tous les citer, nous en retiendrons trois. Le Tutu de Princesse Sapho, un roman au destin rocambolesque, que nous avons découvert en 1991. Éric Chevillard l'adore ! Il y a aussi les merveilleuses traductions des Aventures de Tom Sawyer et de Huckleberry Finn, par Bernard Hœpffner, publiées en 2008, beaucoup plus vivantes que celles qui existaient auparavant. Enfin, il y a Hollywood Babylone, de Kenneth Anger, sur l'envers de l'âge d'or du cinéma. Un livre qui prend un relief particulier avec les récentes révélations de l'affaire Weinstein. Nous l'avons édité dans notre collection Souple, mais également dans une luxueuse version album.

En cette année anniversaire, quelle surprise nous réservez-vous ?
Au printemps, nous publierons un livre que nous chérissons depuis longtemps. Irrécupérable, l'autobiographie de Lenny Bruce, inventeur du stand-up, inspirateur du jeune Philip Roth et aujourd'hui de toute une génération d'humoristes. Un récit à la fois hilarant et tragique, qui démontre, une fois de plus, que la littérature surgit où on l'attend le moins.



Henri Gaudier-Brzeska, sculptures photogr. par Christian Roger

sculptures photogr. par Christian Roger

Tristram

100,50

Les âmes juives., roman
12,20

Le coeur de pierre, roman historique de l'an de grâce 1954

roman historique de l'an de grâce 1954

Tristram

22,30