Imprécis de la pluie

Imprécis de la pluie

"Unique et innombrable, différente et singulière, la pluie se donne à voir, entendre, écouter, toucher, sentir, goûter dans la brièveté d'un mot qui à le prononcer fait percevoir la rondeur d'une liquidité, un ébahissement qui se perd en sourire, un éclat qui s'ouvre sur une lueur.
Pluie, mot bref et claquant. Mot jaillissant. Mot qui crève comme bulle sonore et vient s'égoutter à l'oreille dans un sourire. Et pourtant, mot multiple, mot composite comme les gouttes d'eau qui le caractérisent."
Yvette RODALEC

Ce livre nous mène dans les traces mouillées de Fernando Pessoa, Virginia Woolf, Guillaume Apollinaire... et dans les couleurs, humides, de Van Gogh, Monet, Magritte...

Mauvaises pensées
9,00

Monument d'intelligence consacré à… l'intelligence, ces «Mauvaises pensées», parues en 1942, sont un catalogue des réflexions que le monde, au sens le plus large, inspire à Valéry. Leur teneur subversive saute littéralement aux yeux. Intelligence, littérature, amour, histoire, gloire, beauté, peu de nos conforts, peu de nos certitudes qui ne soient modifiés en profondeur.


Tout Maigret, Au rendez-vous des Terre-Neuves, Volume 2, Au rendez-vous des Terre-Neuves, La danseuse du Gai-Moulin, La guinguette à deux sous, L'ombre chinoise, L'affaire Saint-Fiacre, Chez les Flamands, Le port des brumes, Le fou de Bergerac

Volume 2, Au rendez-vous des Terre-Neuves, La danseuse du Gai-Moulin, La guinguette à deux sous, L'ombre chinoise, L'affaire Saint-Fiacre, Chez les Flamands, Le port des brumes, Le fou de Bergerac

Omnibus

26,00

Soixante-quinze romans, vingt-huit nouvelles pour (re)découvrir le plus célèbre héros de la littérature du XXe siècle, un héros différent, humain et universel.


Eloges / La Gloire des Rois /Anabase /Exil
8,90

«Palmes... !Alors on te baignait dans l'eau-de-feuilles-vertes ; et l'eau encore était du soleil vert ; et les servantes de ta mère, grandes filles luisantes, remuaient leurs jambes chaudes près de toi qui tremblais...(Je parle d'une haute condition, alors, entre les robes, au règne de tournantes clartés.)Palmes ! et la douceurd'une vieillesse des racines... ! La terrealors souhaita d'être plus sourde, et le ciel plus profond, où des arbres trop grands, las d'un obscur dessein, nouaient un pacte inextricable...(J'ai fait ce songe, dans l'estime : un sûr séjour entre les toiles enthousiastes.)»(extrait de Pour fêter une enfance).


Lettres de l'année 1671
8,80

L’année 1671 marque pour Mme de Sévigné le début de l’échange avec sa fille, partie s’installer en Provence. Dans ce journal d’une année, on ne lit pas seulement l’amour maternel : la mélancolie le dispute à un humour parfois féroce. Son ton mêle pudeur et impudeur, plaintes et gaillardises - ce qu’elle nomme son «libertinage de plume». Virtuose de la langue, elle allie le noble et le vulgaire, le subtil et le concret. Rares sont les textes du XVIIᵉ siècle qui nous permettent d’effectuer une telle plongée au cœur de la sphère intime, associant les soucis du quotidien et le questionnement spirituel, les états d’âme et les états des lieux, les réalités du temps et les chimères de l’imaginaire. Lectrice infatigable, raffinée sans préciosité, savante sans pédanterie, Mme de Sévigné se montre ici d’une liberté de ton unique.
Édition de Roger Duchêne dérivée de la Bibliothèque de la Pléiade, revue et préfacée par Nathalie Freidel.


Les malheurs de Sophie
23,00

L'intégralité des aventures d'une fillette de quatre ans, dans la campagne française du Second Empire. Les Malheurs de Sophie décrit une société où l'éducation morale commence dès la plus tendre enfance et où chaque incident est propice à une leçon. La poupée de cire, les petits poissons, les fruits confits, ou encore les sourcils coupés, autant d'épisodes drôles et grinçants à lire et relire avec délectation! Chaque chapitre, en plus d'être illustré par une ou deux images pleine page, est introduit par une frise correspondant au thème de l'aventure et reprise dans le titre courant. Les décors raffinés de Sophie de La Villefromoit évoquent à merveille le XIXe siècle et son romantisme : fillettes, fleurs et petites bêtes jalonnent les pages et confèrent à l'ouvrage son charme désuet.