Les jardins, lieux de calme, de détente, d'inspiration

Les jardins, lieux de calme, de détente, d'inspiration

Le jardin est à l'honneur en ce printemps 2017, deux expositions lui sont consacrées :
Le centre Pompidou-Metz propose un jardin infini, de Giverny à l'Amazonie. Loin d'être un espace clos et limité, l'exposition explore le jardin comme un territoire infini. Il représente un lieu d’hybridation, d’expérimentation et d’étrangeté. Perpétuelle source d’inspiration, ce Jardin infini rassemble environ 300 œuvres de la fin du 19ème à nos jours.
Et les Galeries Nationales du Grand Palais présentent une exposition hors-norme, qui retrace, de la Renaissance à nos jours, six siècles de création autour du jardin. Fragonard, Monet, Cézanne, Klimt, Picasso ou encore Matisse. Les plus grands artistes ont célébré le jardin et transformé, grâce à leur talent, cet espace clos en un monde de liberté et d’imagination. Ils ont ainsi donné naissance à certains des chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art.

Belle promenade « jardiniste » !

Jardins,  Exposition, Paris, Grand Palais, du 15 mars au 24 juillet 2017

Exposition, Paris, Grand Palais, du 15 mars au 24 juillet 2017

Collectif

Réunion des Musées Nationaux

49,00


Les plus belles pages jamais écrites sur l'histoire des jardins: Louis XIV, Victor Hugo, Verlaine, Marcel Proust, L S Senghor...

Véritable promenade dans la littérature et dans l'art des jardins, cet ouvrage est le complément indispensable du catalogue.


Jardin infini : de Giverny à l'Amazonie, Exposition Centre Pompidou-Metz, du 18 mars au 28 août 2017

Exposition Centre Pompidou-Metz, du 18 mars au 28 août 2017

Centre Pompidou Metz

39,90

Loin d'être un espace clos et limité, l'exposition explore le jardin comme un territoire infini. Il représente un lieu d’hybridation, d’expérimentation et d’étrangeté aux yeux de nombreux artistes. Perpétuelle source d’inspiration, ce Jardin infini rassemble environ 300 œuvres de la fin du 19ème à nos jours.

L’exposition, à vocation pluridisciplinaire et sensorielle, présente un grand nombre d’installations contemporaines, dont le monumental Léviathan-main-toth d’Ernesto Neto (2005). D’autres artistes de renom, tels que, Dominique Gonzalez-Foerster, Laurent Grasso, Rebecca Horn ou Yayoi Kusama, expérimentent et fantasment la nature de ce Jardin Infini.

D’après une scénographie de l’artiste catalan Daniel Steegmann Mangrané, les deux galeries du Centre Pompidou-Metz incarnent un vaste espace naturel : du monde tellurique à la lumière. Le parcours libre et ouvert sur la ville de Metz, avec l’aménagement de trois jardins d’artistes hors les murs, invite le public à cheminer à travers cette exposition comme dans un paysage inconnu.


Peindre les jardins
12,00

Sacrés ou profanes, fastueux ou intimes, utilitaires ou d'agrément, de tous temps, les jardins ont inspiré les peintres. Des merveilles de l'Éden aux compositions de Monet, Klimt ou Kandinsky, en passant par les sublimes espaces dessinés par Le Nôtre ou Hubert Robert, ce livre en forme de promenade célèbre la beauté de la nature et l'art des jardins.


Jardins, Exposition au Grand Palais, galeries nationales du 14 mars au 24 juillet 2017

Exposition au Grand Palais, galeries nationales du 14 mars au 24 juillet 2017

.

Beaux Arts Magazine

9,50

Miroir du monde, le jardin rend compte d’une manière de voir la nature, de la mettre en scène et de la penser. Il est marqué par l’empreinte de l’homme, qui en fait, surtout à partir de la Renaissance, une œuvre d’art totale. Dans un parcours immersif et poétique, peintures, sculptures, photographies, dessins et installations retracent six
siècles de création autour du jardin.
Beaux Arts éditions revient sur l’histoire des jardins, leur représentation dans l’art, leur signification, et comment ses contours dessinent les contours d’un monde changeant et d’explorer le vocabulaire plastique de la modernité, et tente de définir le jardin de demain. Une promenade réjouissante et instructive.


Le jardin de Winter
14,00

Anton Winter a grandi en pleine nature, dans un jardin luxuriant et des bois touffus, un cocon de verdure gouverné par sa grand-mère, à distance du monde contemporain. Devenu adulte, il vit sur le toit d’un gratte-ciel, contemplant à l’occasion une ville dévastée. Il s’occupe de ses oiseaux et observe une apocalypse imminente. Le chaos règne à l’approche d’une mystérieuse fin du monde programmée, les suicides de masse se multiplient. Puis Anton rencontre Frederike et tombe amoureux pour la première fois.
Dans l’hôpital abandonné où elle travaille, Frederike se lie d’amitié avec Marta, enceinte, qui s’avère être la femme de Leander, le frère qu’Anton a perdu de vue depuis des années… Ensemble, ils tentent d’imaginer
un futur impossible.