Littérature contemporaine batave & scandinave

Littérature suédoise

La littérature suédoise contemporaine s'est souvent fait connaître à l'étranger au travers de sa littérature pour enfants, mais aussi par ses traductions de romans policiers. Des enquêtes de l'inspecteur Beck imaginées par Maj Sjöwall et Par Wahloo au milieu des années 60, à celle de Mikaël Blomkvist, héros de Millenium, le roman policier est aussi social et analyse avec finesse la société suédoise d'aujourd'hui.

E lles étaient trois filles à avoir trouvé un foyer auprès de tante Ellen, trois filles durement marquées par une enfance atroce : battues, torturées, négligées par leurs « vraies » familles. Avec le temps, elles se sont perdues de vue, les fragiles liens qui les unissaient se sont distendus, et aujourd’hui elles n’ont plus rien en commun – sauf une quatrième « sœur », Désirée, la seule fille biologique de tante Ellen, dont elles ignorent l’existence. Mais Désirée, handicapée, incapable de parler et de marcher, a décidé de se venger de celles qui lui ont volé l’amour de sa mère…


22,90

Au bord de la délinquance, un jeune garçon désemparé, sans père ni mère, raconte avec autant d'humour que de férocité comment il en est arrivé à mordre tel un chien.



7,30

Gerda Persson a été la domestique de la famille Ragnerfeldt dont Axel, le père, est prix Nobel de littérature. À la mort de la vieille dame, les services sociaux investissent son appartement en quête de la parentèle. Et découvre les livres du grand auteur, dédicacés à sa gouvernante et rageusement déchirés. Quel horrible secret révèle cette haine cachée pendant tant d'années ?


A près avoir été enfermée à l’hôpital de la Salpêtrière, livrée aux assiduités et aux expérimentations du professeur Charcot, le grand spécialiste de l’hystérie des femmes, Blanche Wittman devient l’assistante de Marie Curie. Celle-ci, plongée dans ses recherches, détentrice d’un premier prix Nobel puis d’un second, entame après son veuvage une liaison avec Paul Langevin. Le scandale que suscite cette relation va l’obliger à l’exil. Désespérée, elle se confieà Blanche, car des années de travail scientifique n’ont pas réussi à tuer l’amoureuse en elle... Utilisant librement certains faits ainsi que les carnets – fictifs ou réels – de Blanche, Per Olov Enquist fait revivre ces deux magnifiques personnages de femmes, prises entre passion et recherche, enfermement et écriture.