Opération Babel

Opération Babel

Dans la limite des stocks disponibles, Dialogues vous offre un agenda 2012 Babel pour trois livres de la collection achetés.

Le mec de la tombe d'à côté
7,70

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d'autodérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante.
C'est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d'amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.


La réserve
8,70

Quand en juillet 1936 le peintre Jordan Graves rencontre Vanessa Cole dans son luxueux chalet en bordure d'un lac des Adirondacks, il ignore qu'il vient de franchir la ligne qui sépare les séductions de la comédie sociale et les ténèbres d'une histoire familiale pleine de bruit et de fureur. Si attaché qu'il soit à sa femme et à ses deux enfants, ou aux impératifs d'une carrière artistique déjà brillamment entamée, Jordan ne peut longtemps se soustraire à l'irrésistible attraction qu'exerce sur lui la sulfureuse Vanessa...

Très loin de là, en Europe, l'Histoire est en train de prendre un tour qui va bientôt mettre en péril l'équilibre du monde. Déjà, certains écrivains, tels Ernest Hemingway ou John Dos Passos, ami de Jordan Groves, ont rejoint l'Espagne pour combattre aux côtés des républicains.

Sur les rives du lac, Jordan Graves et Vanessa Cole s'approchent l'un de l'autre, l'avenir du premier déjà confisqué par le passé de la seconde, pour explorer leurs nuits personnelles dont l'ombre s'étend sur chacun de ceux qui les côtoient...



Le soleil des Scorta, roman
7,70

Sous le soleil écrasant du Sud italien, le sang des Scorta transmet, de père en fils, l'orgueil indomptable, la démence et la rage de vivre de ceux qui, seuls, défient un destin retors.

------------------
Prix Goncourt 2004


Zone

Actes Sud

Par une nuit décisive, un voyageur lourd de secrets prend le train de Milan pour Rome. Quinze années d'activité comme agent de renseignements dans sa Zone (d'abord l'Algérie, puis tout le Proche-Orient) ont livré à Francis Servain Mirkovic les noms et la mémoire de nombreux acteurs de l'ombre (marchands d'armes, terroristes, commanditaires ou intermédiaires, criminels de guerre en fuite...). Mais lui-même a accompli sa part de carnage lorsque la guerre en Croatie et en Bosnie l'a jeté dans le cycle enivrant de la violence.

Le train démarre et, avec lui, s'élance une immense phrase qui explore l'espace-temps pour évoquer toutes les guerres méditerranéennes. Dans les réminiscences de ce passager de la nuit se mêlent bourreaux et victimes, héros et anonymes, peuples déportés ou génocidés, mercenaires et témoins, peintres et littérateurs, évangélistes et martyrs... Et aussi les Parques de sa vie intérieure : la paisible Marianne, la trop perspicace Stéphanie, la silencieuse Sashka...

Palimpseste ferroviaire en vingt-quatre "chants", conduits d'un seul souffle et magistralement orchestrés, le roman de Mathias Enard compose une impressionnante Iliade de notre temps.