Prix Littéraires 2018

Prix Littéraires 2018

L'Automne est arrivé, et avec lui les résultats des grands prix littéraires 2018.
De belles lectures avant l'hiver !

* Grand Prix du roman de l'Académie française : "L'été des quatre rois", Camille Pascal

* Prix Renaudot : "Le Sillon", Valérie Manteau
* Prix Renaudot essai : "Avec toutes mes sympathies", Olivia de Lamberterie

* Prix Goncourt : "Leurs enfants après eux", Nicolas Mathieu

* Prix Fémina français : "Le Lambeau", Philippe Lançon
* Prix Fémina étranger : "La Neuvième heure", Alice McDermott

* Prix Médicis français : "Idiotie", Pierre Guyotat
* Prix Médicis étranger : "Le Mars Club", Rachel Kuschner
* Prix Médicis essai : "Les frères Lehman", Stefano Massini

* Prix Décembre : "François, portrait d'un absent", Michaël Ferrier

* Prix de Flore : "Anatomie de l'amant de ma femme", Raphaël Rupert

Anatomie de l'amant de ma femme
14,00

À trop fréquenter la littérature, il arrive qu’on tombe dedans. Lecteur invétéré, époux d’une écrivaine nantie d’un petit renom, architecte en rupture de plans, le héros de ce premier roman n’est pas avare de confidences sur son grand projet : écrire un livre, lui aussi.
Mais son écran d’ordinateur ne se remplit que d’images qui ralentissent son travail tout en accélérant son flux sanguin…Les affres de la création deviennent de terribles compagnons dont on se distrait d’un poignet actif.

Alors, le jour où par ennui ou par dépit, notre homme commet l’incorrection de parcourir le journal intime de sa femme, il en est puni par une découverte qui porte un nom : Léon, et par une révélation : c’est un amant hors normes.
Affolé, vexé mais stimulé, il se lance dans une enquête qui a tout d’une quête : pourquoi chez lui sexualité et littérature sont-elles autant liées ? Cet amateur de théories cocasses s’épanche et nous entraîne, l’air de rien, dans la dernière des grandes aventures : celle qui mène à soi.

Un livre réjouissant avec des hauts, débats, et quelques ébats.
------------------------
Prix de Flore 2018


Idiotie
19,00

«  Cet Idiotie traite de mon entrée, jadis, dans l’âge adulte, entre ma dix-neuvième et ma vingt-deuxième année, de 1959 à 1962. Ma recherche du corps féminin, mon rapport conflictuel à ce qu’on nomme le “réel”, ma tension de tous les instants vers l’Art et vers plus grand que l’humain, ma pulsion de rébellion permanente  : contre le père pourtant tellement aimé, contre l’autorité militaire, en tant que conscrit puis soldat dans la guerre d’Algérie, arrêté, inculpé, interrogé, incarcéré puis muté en section disciplinaire.
Mes rébellions d’alors et leurs conséquences  : fugue, faim, vol, remords, errances, coups et prisons militaires, manifestations corporelles de cette sorte de refus du réel imposé  : on en trouvera ici des scènes marquantes.
Drames intimes, politiques, amitiés, camaraderies, cocasseries, tout y est vécu dans l’élan physique de la jeunesse. Dans le collectif.  ».
Pierre Guyotat

-------------------------
Prix Médicis - 2018
Prix de la langue française - 2018
Prix spécial du jury Femina - 2018


Leurs enfants après eux, Roman
21,80

Août 1992. Une vallée perdue quelque part dans l'Est, des hauts-fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a quatorze ans, et avec son cousin, pour tuer l'ennui, il décide de voler un canoë et d'aller voir ce qui se passe de l'autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence.

Avec ce livre, Nicolas Mathieu écrit le roman d'une vallée, d'une époque, de l'adolescence, le récit politique d'une jeunesse qui doit trouver sa voie dans un monde qui meurt. Quatre étés, quatre moments, de Smells Like Teen Spirit à la Coupe du monde 98, pour raconter des vies à toute vitesse dans cette France de l'entre-deux, des villes moyennes et des zones pavillonnaires, de la cambrousse et des ZAC bétonnées. La France du Picon et de Johnny Hallyday, des fêtes foraines et d'Intervilles, des hommes usés au travail et des amoureuses fanées à vingt ans. Un pays loin des comptoirs de la mondialisation, pris entre la nostalgie et le déclin, la décence et la rage.


Prix Goncourt 2018


L'été des quatre rois
22,90

Camille Pascal nous plonge au cœur d'un été inédit dans l'histoire de France : celui où quatre rois se sont succédé sur le trône.

----------------------------------------------------------------
Grand prix du roman de l’Académie française 2018


François, portrait d'un absent
20,00

Une voix blanche, surgie au milieu de la nuit, annonce à Michaël Ferrier la mort de son ami François et de sa fille Bahia. Dans la dévastation, la parole reprend et les souvenirs reviennent : comment deux solitudes, jeunes, se rencontrent, s’écoutent et se répondent ; les années d’études, d’internat ; la passion du cinéma, de la radio : la mémoire se déploie et compose peu à peu une chronique de l'amitié, un tombeau à l’ami perdu. Entre France et Japon, Michaël Ferrier redonne vie aux fantômes, aux absents, aux disparus. Il confère aux choses et aux êtres une sombre beauté, celle de la passion de l’amitié.



Prix Décembre 2018