Programmation d'été - Les Eclaireurs

Programmation d'été - Les Eclaireurs

"Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière." René Char
Parce que la ville de Brest est, telle un phare, à la pointe de la Bretagne et du monde,
Parce que, tout au long de l'année, à la librairie Dialogues, se rencontrent un public curieux et passionné et des invités inspirants,
Parce qu'il nous semble essentiel de sans cesse faire évoluer notre compréhension du monde,
Nous aurons l'immense plaisir de recevoir à Dialogues 8 auteurs majeurs chacun des 8 vendredis de l'été, pour une programmation réunie sous le titre "Les Éclaireurs".
8 rencontres durant lesquelles nos invités nous éclaireront et feront avancer notre réflexion sur des sujets variés, chacun dans son domaine de compétence.

Le programme :
Vendredi 7 juillet, à 18h : Belinda Cannone - S'émerveiller
Vendredi 21 juillet, à 18h : Irène Frachon - Lanceurs d'alerte et conflits d'intérêts
Vendredi 28 juillet, à 18h : Gaspard Koenig - Les Aventuriers de la liberté
Vendredi 4 août, à 18h : Michel Serres - Comment penser l'Histoire ?
Vendredi 11 août, à 18h : Yves Coppens - D'où venons-nous, qui sommes-nous et où allons-nous ?
Vendredi 18 août, à 18h : Jean-Michel Le Boulanger - Éloge de la culture en temps de crise
Vendredi 25 août, à 18h : Laurent Testot - Cataclysmes. Une histoire environnementale de l'humanité
Vendredi 1er septembre, à 18h : Nicolas Soulier - Reconquérir les rues

Cataclysmes, Une histoire environnementale de l'humanité

Une histoire environnementale de l'humanité

Payot

22,50

En 1796, alors qu'il s'efforçait de résoudre l'énigme des colossales molaires d'un animal inconnu ramenées d'une expédition française en Amérique, le naturaliste Georges Cuvier découvrit qu'il existait non pas une mais quatre espèces d'éléphants et que celles-ci pouvaient disparaître. Bien avant la coupe en règle de l'Amazonie, les Aborigènes privèrent il y a 50 000 ans l'Australie de ses forêts en exterminant les grands herbivores qui les entretenaient.
Bien avant les OGM, nos ancêtres altérèrent voici 13 000 ans la génétique du blé pour en collecter toujours davantage. Et juste avant le réchauffement global il y a deux siècles, l'éruption spectaculaire du volcan Tambora en Indonésie projeta dans l'atmosphère des aérosols corrosifs qui modifièrent le climat planétaire pendant trois longues années. Ambitieuse, passionnante, parfois effrayante, voici retracée l'épopée de l'humanité sur trois millions d'années, une histoire globale des interactions humain-nature qui raconte comment nous avons modifié notre milieu et comment celui-ci nous a transformés en retour.
Et demain ? Continuerons-nous de subir les effets pervers de nos modes de vie, comme les Aamjiwnaang du Canada qui enfantent deux fois moins de garçons que de filles à cause des rejets toxiques des usines voisines ? Nous métamorphoserons-nous en dieux ou en mutants ? Ou nous efforcerons-nous de penser une économie et une écologie durables, comme les Bishnoïs en Inde plantant inlassablement des arbres pour lutter contre l'érosion ? La conclusion nous appartient.


Reconquérir les rues, Exemples à travers le monde et pistes d'action : pour des villes où l'on aimerait habiter

Exemples à travers le monde et pistes d'action : pour des villes où l'on aimerait habiter

Ulmer

26,00

Pourquoi reconquérir les rues ? Parce que c’est là que se joue, sans qu’on en soit toujours conscient, une grande partie de la qualité de la vie dans une ville. Il y a des rues où l’on se sent bien, des rues vivantes — sans forcément être commerçantes —, où l’on se dit qu’on aimerait bien habiter et élever nos enfants. Et puis il y a des rues qui, à l’inverse, nous semblent mornes, stériles, désertes, et qui malheureusement sont devenues plutôt la norme dans notre pays.

Pourquoi ? Est-ce inéluctable ? Dans ce livre, fruit de ses 30 années d’expérience d’architecte et d’urbaniste, Nicolas Soulier nous montre que ce n’est pas seulement une histoire de voitures (auxquelles on accorde souvent une place disproportionnée), mais surtout une histoire de cadre, qui permet à la vie « spontanée » de s’exprimer ; que cela tient souvent à des détails, des petites modifications qui, accumulées, peuvent avoir de grands effets.

En France, la situation parait souvent bloquée, stérilisée, et nombreux sont ceux qui pensent que si le progrès a détruit les rues, il faut s’y résoudre sans nostalgie. Après avoir effectué un état des lieux de nos blocages franco-français, Nicolas Soulier nous montre que cette situation n’est pas inéluctable et que de nombreux exemples de « reconquête des rues » fleurissent à travers le monde, mais aussi en France. De ces situations exemplaires, prises en Allemagne, en Suisse, au Danemark, en Angleterre et aux USA, l’auteur tire des conclusions pratiques et propose des pistes d’action pour « reconquérir nos rues ».

Nicolas Soulier est architecte, urbaniste et professeur d’architecture. L’écriture de cet ouvrage est basée sur ses expériences de travail, depuis une trentaine d’années. Très diverses, elles portent sur la ville, l’habitation et le jardin : projets d’architecture à Paris, projets urbains en province et en région parisienne, enseignement dans le cadre des écoles d’architecture (Versailles, Montpellier, Saint-Étienne et Paris-La Villette), design d’objets et installations artistiques avec Cécile Daladier (atelier Assaï).

• Un livre manifeste

• La synthèse de 30 années d’expérience

• Écrit sans jargon à l’intention du grand public


Darwin, Bonaparte et le Samaritain, Une philosophie de l'histoire

Une philosophie de l'histoire

Belin

19,00

« Darwin raconta l’aventure de flore et de faune ; devenu empereur, Bonaparte, parmi les cadavres sur
le champ de bataille, prononça, dit-on, ces mots : « Une nuit de Paris réparera cela ». Quant au Samaritain, il ne cesse, depuis deux mille ans, de se pencher sur la détresse du blessé. Voilà trois personnages qui scandent sous mes yeux trois âges de l’histoire.
Le premier, long, compte des milliards d’années. Réussissant à dater les événements dont elles s’occupent, les sciences contemporaines racontent le Grand Récit de l’univers, de la planète et des
vivants, récit qui déploie nos conditions d’habitat et de nourriture, sans lesquels nous ne vivrions ni ne survivrions.
Pendant des milliers d’années, le deuxième, dur, répète cette guerre perpétuelle dont un chiffre bien documenté dit qu’elle occupa 90% de notre temps et de nos habiletés.
Quant au dernier, doux, il glorifie, depuis quelques décennies seulement, l’infirmière, le médecin, la
biologiste dont les découvertes et les conduites redressèrent à la verticale la croissance de notre espérance de vie ; puis le négociateur, qui cherche la paix ; enfin l’informaticien qui fluidifie les relations humaines.
Histoire ou Utopie ? Il n’y a pas de philosophie de l’histoire sans un projet, réaliste et utopique. Réaliste : contre toute attente, les statistiques montrent que la majorité des humains
pratiquent l’entraide plutôt que la concurrence. Utopique : puisque la paix devint notre souci, ainsi que la vie, tentons de les partager avec le plus grand nombre ; voilà un projet aussi réaliste et difficile
qu’utopique, possible et enthousiasmant.» Michel Serres

Professeur à Stanford University, membre de l’Académie française, Michel Serres est l’auteur de
nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont les derniers, Petite Poucette et Le
Gaucher boiteux ont été largement salués par la presse. Il est l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture.


S'émerveiller
18,00

« Parfois le silence règne, nous sommes paisibles et concentrés, la lumière est belle et notre regard vigilant : alors l’émerveillement nous saisit. D’où vient ce sentiment fugitif ? Il ne résulte pas forcément de la nature grandiose de la situation ou du spectacle. Souvent c’est un état intérieur favorable qui nous permet de percevoir une dimension secrète et poétique du monde. Soudain on vit pleinement, ici et maintenant, dans le pur présent. Cette disposition intime est une conséquence du désir de vivre et de la faculté de joie. 
Le risque de l’enténèbrement a frappé notre époque mais il faut d’autant plus persister à évoquer l’émerveillement. Car la construction du bonheur, le respect de chaque vie précaire, précieuse et susceptible d’accueillir les plaisirs en même temps que le labeur, sont la marque de notre conception de l’existence. Ici est notre séjour, y porter un regard attentif est le plus sûr remède contre le nihilisme. »


Mediator 150 mg - Combien de morts ?, Première édition
15,90

Première édition du titre.

La première version de ce titre a été retiré de la vente sous sa première couverture. Le laboratoire Servier a attrait en justice les éditions dialogues, éditeur du livre, et demandé que soit retirée de la couverture la mention du sous-titre présent sur sur la couverture au motif qu’elle risquerait de lui causer un préjudice grave.
[[Le communiqué de l'éditeur qui a fait appel,LINK:http://mediator150mg.blogspot.com/]].

A qui profite notre santé ?

Le livre d’Irène Frachon est le journal d’une enquête médicale qui a conduit au retrait de l’autorisation de mise sur le marché d’un médicament : le Mediator, coupe-faim à la toxicité attendue.
Au détour de cette enquête, on découvre les façons de travailler du laboratoire Servier, ainsi que les errements et les retards dans la décision de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, l’Afssaps.


« Le 25 novembre 2009, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des produits de santé annonce la suspension de l'autorisation de mise sur le marché d'un médicament. Il s'agit du Médiator, commercialisé depuis plus de trente ans, alors consommé quotidiennement par près de 300 000 français. Cette décision fait suite à la révélation d'une toxicité grave directement liée au médicament : une atteinte des valves du coeur, aux conséquences parfois mortelles. Les premiers éléments laissant suspecter la possibilité d'une telle toxicité remontent à 1997; date à laquelle un médicament très proche, le coupe-faim Isoméride, est interdit pour les mêmes raisons. Médecin, j'ai été pendant vingt ans témoin puis acteur de cet épisode dramatique. J'ai pris la décision de raconter la chronique des évènements auxquels j'ai pris part. Je pense qu'il est de mon devoir de citoyen de témoigner de ce que j'ai vécu, de la manière la plus factuelle possible, afin de permettre à chacun de découvrir le dessous des cartes, les rouages aboutissant aux prises de certaines décisions de santé publique en France » Irène Frachon.


Découvrez à la fois un livre papier et sa version numérique qui grâce à un code 2d vous permettra de télécharger le livre sur votre Smartphone, ordinateur ou sur votre Reader.

Formats inclus gratuitement :
EBook - format EPUB
EBook - format PDF
EBook - format HTML
EBook - format PDF EReader


Irène Frachon est médecin des hôpitaux, spécialiste de pneumologie.

Prix de la revue indépendante Prescrire 2011
Prix Ethique, catégorie Lanceur d'Alerte, par l'association Anticor
Prix Tartuffe du livre censuré 2010