Histoire de la civilisation romaine
EAN13
9782130737674
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
Nouvelle Clio
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Histoire de la civilisation romaine

Presses universitaires de France

Nouvelle Clio

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782130737674
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    38.99

Autre version disponible

De l’Atlantique à l’Euphrate et de la mer du Nord au Nil, la civilisation
romaine a diffusé ses modèles : villes, monuments, inscriptions, sculptures,
fresques, mosaïques, monnaies, citoyenneté, institutions civiques, droit,
culture lettrée, spectacles. Durant des siècles, elle concerna des dizaines de
peuples et des millions de personnes. Après sa disparition, le rêve impérial,
le droit romain, la culture antique et le christianisme comme religion d’Etat
furent pour un millénaire les références de l’Europe byzantine ou occidentale.

Cet ouvrage montre comment la civilisation romaine, fondée sur les relations
entre le pouvoir romain et les cités locales, s’est formée, s’est étendue,
puis, selon les cas, comment elle a disparu ou s’est transformée.

*


La postérité de la civilisation romaine relève presque du paradoxe, tant les
premiers Romains étaient frustes et restèrent longtemps moins civilisés que
leurs voisins Grecs et même que bon nombre de leurs devanciers orientaux. Les
débats déjà anciens entre romanistes et hellénistes conduisaient souvent les
seconds à réduire les éléments proprement romains de la civilisation romaine
aux domaines où ils ne s’étaient pas inspirés des Grecs, principalement le
droit et certaines innovations architecturales. Tant de traits distinctifs de
la civilisation romaine sont inspirés, pour ne pas dire purement et simplement
imités des Grecs, à commencer par la vie en cité, la littérature, les savoirs
et une large partie de la mythologie, la religion étant surtout d’origine
étrusque. Cicéron reconnaissait lui-même dans les _Tusculanes_ que les Grecs
avaient surpassé les Romains dans tous les domaines autres que les mœurs, la
politique et la guerre. Même les modèles politiques de l’Empire sont d’origine
grecque, et l’Empire d’Orient, s’il se disait romain, était essentiellement
grec. Si la civilisation romaine fut bien un processus d’acculturation de
l’Occident, qui rejoignit le bassin méditerranéen dans la civilisation, le
résultat de la transformation se ressent fortement des influences grecques
dont la civilisation romaine était si imprégnée. Voilà presque le tableau
qu’un helléniste facétieux dresserait de la civilisation romaine, et voici
dans ce livre la réponse de trois éminents romanistes à la question de la
civilisation romaine. Sans nier les emprunts et les influences étrangères, ils
font le point des dernières recherches pour mettre en évidence les caractères
propres à la civilisation romaine. De l’imitation au sens classique,
c’est-à-dire la conjugaison de son propre génie avec celui de ses modèles, aux
réalisations plus proprement romaines, voici le récit d’une civilisation en
marche, de sa naissance, de ses évolutions et, dans certains cas, de sa
disparition, toujours féconde.

(P. Prigent)
S'identifier pour envoyer des commentaires.