Caricom : bons offices, bons voisins, Comment expliquer la diversité des approches diplomatiques des pays membres de laCaricom vis-à-vis de la crise vénézuélienne
EAN13
9782379184772
Éditeur
Nouvelles Éditions Numériques Africaines (NENA)
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Caricom : bons offices, bons voisins

Comment expliquer la diversité des approches diplomatiques des pays membres de laCaricom vis-à-vis de la crise vénézuélienne

Nouvelles Éditions Numériques Africaines (NENA)

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782379184772
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    6.49
Bien que sa population totale soit faible, la CARICOM représente un bloc
électoral de 15 États membres qui ont le pouvoir d'influencer les décisions
prises dans des organisations régionales et internationales plus larges. En
maintenant un front uni, la CARICOM peut jouer un rôle beaucoup plus important
en tant que médiateur pour étendre les bons offices aux dirigeants du
gouvernement et de l'opposition du Venezuela alors qu'ils cherchent à résoudre
la crise politique et économique qui s'ensuit. Depuis 2018, il existe une
nette division entre les États membres de la CARICOM en ce qui concerne leurs
positions diplomatiques sur la crise politique vénézuélienne. Cette thèse
analyse la variété des positions de certains États membres de la CARICOM à
travers le prisme du réalisme et du constructivisme pour tenter d'expliquer
quels facteurs influencent les États en question. Certains États ont soutenu
une position forte de la CARICOM tandis que d'autres ont affaibli la position
collective de la CARICOM en tant qu'organisation internationale. Les résultats
suggèrent que la CARICOM offre une tribune aux États pour affirmer leur
identité caribéenne tout en assurant des partenariats commerciaux mutuellement
avantageux. Il y a aussi des preuves que les États sont des acteurs
rationnels, cherchant leur propre intérêt au-delà de toute notion d'identité
commune.
S'identifier pour envoyer des commentaires.