Le dernier amour de Sun Yat-sen, roman
EAN13
9782715228030
ISBN
978-2-7152-2803-0
Éditeur
Mercure de France
Date de publication
Collection
BIBLIOTHEQUE ET
Nombre de pages
276
Dimensions
2 x 1 x 1 cm
Poids
278 g
Langue
français
Langue d'origine
chinois
Code dewey
850
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le dernier amour de Sun Yat-sen

roman

De

Traduit par

Mercure de France

Bibliotheque Et

Indisponible

S'il fallait fixer un point de départ, le voyage dans le temps pourrait partir d'une photo prise sur le pont d'un bateau, le 30 novembre 1924. Vêtu de la courte veste et de la robe traditionnelles chinoises, le docteur Sun Yat-sen tient d'une main son chapeau, un feutre gris, et de l'autre s'appuie légèrement sur sa canne. Le teint est terreux, les tempes ont blanchi... Certains n'hésitent pas à ironiser sur son union avec une épouse dans la fleur de sa jeunesse... Song Qingling, debout près de lui, incline légèrement la tête. Elle est coiffée d'une toque de fourrure et s'enveloppe dans un manteau de petit-gris. Après un parcours plein d'aventures, Sun Yat-sen, le père de la révolution chinoise, avait rencontré au Japon la très jeune et ravissante Song Qingling, fille d'une richissime famille chinoise, et s'en était immédiatement épris. Elle allait partager pendant neuf ans les aléas de ses combats et se retrouver veuve à trente-quatre ans, quand il mourut en 1925. C'est leur tumultueuse vie commune, puis les années de solitude qui allaient suivre, que nous raconte ce roman. La veuve de Sun Yat-sen ne pouvait s'afficher avec personne. Un voile se lève ici sur les amours clandestines qu'elle connut au cours des longues années passées pratiquement recluse dans un palais de Pékin, jusqu'à sa mort en 1981.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Emmanuelle Péchenart