Un art de l'éternité, L'image et le temps du national-socialisme
EAN13
9782072701191
ISBN
978-2-07-270119-1
Éditeur
Folio
Date de publication
Collection
Folio histoire
Nombre de pages
432
Dimensions
18 x 17 x 1 cm
Poids
238 g
Langue
français
Code dewey
700
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Un art de l'éternité

L'image et le temps du national-socialisme

Folio

Folio histoire

Offres

L'art ne fut pas sous le IIIᵉ Reich un instrument de propagande au service d'un programme politique. Parce que le nazisme fondait sa conception du monde sur le mythe de la race supérieure, seule créatrice de culture, l'art fut au contraire la raison d'être et la fin d'un régime qui se présentait comme «la dictature du génie».Le réveil du peuple allemand à l'art de son passé prit la forme d'un réveil religieux, l'art devint l'objet d'un culte national et tout travail fut assimilé à l'activité artistique. Guidé par un Führer artiste, le peuple «aryen» modelait sa propre figure, en dessinait les contours, éliminant son fond «parasite» pour atteindre l'éternité promise.
Éric Michaud est directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales à Paris.

S'identifier pour envoyer des commentaires.