Des hallalis dans les alléluias, Regard sur une vie secouée de Verbe, outre ses mouvements de bascule en un abysse fait Femme
EAN13
9782207261217
ISBN
978-2-207-26121-7
Éditeur
Denoël
Date de publication
Collection
Romans français
Nombre de pages
352
Dimensions
20,4 x 14 x 2,1 cm
Poids
340 g
Langue
français
Code dewey
844.914
Fiches UNIMARC
S'identifier

Des hallalis dans les alléluias

Regard sur une vie secouée de Verbe, outre ses mouvements de bascule en un abysse fait Femme

De

Denoël

Romans français

Indisponible

«Donc, jadis, je suis allé vers les mots pour leur odeur, leur chair et pour le bruit très érotique qu'émettaient leurs enjambées sur les pages de tel livre, sur les lèvres de telle bouche. Donc, j'ai commencé à écrire d'instinct ce que ma conscience espérait pour son agrandissement et mon esprit pour sa libération. Donc, ce donc est l'autre nom que je donne au rythme qui m'a mis dans l'impérieuse nécessité de faire œuvre littéraire des mouvements les plus intimes de ma vie organique. Donc, c'est ainsi que mon corps a écrit ce qu'il a écrit à la température des sensations et des désirs que lui inspirait sa relation amoureuse ou polémique avec les fondements de l'être, selon que cet être puisait l'essentiel de sa respiration dans un souffle d'avant le cadastre ou selon qu'il l'abandonnait à la mécanique des inhalations de concepts. Donc, ce livre fait monter le son d'une existence passée à rendre sa musique familière à l'obscur tonnerre du dernier des crescendos, celui-là même qui a sans doute manqué au Boléro de Ravel pour être assourdissant tout en demeurant indiciblement mélodieux. Donc.» Marcel Moreau.
Marcel Moreau a construit une œuvre majeure dont quatre grands titres, Quintes, L'Ivre Livre, Le Sacre de la femme et Discours contre les entraves, ont récemment été réédités. Dans Des hallalis dans les alléluias, il se soumet à une bouleversante interview avec la femme de son dernier souffle...

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Marcel Moreau