Cahiers ., X, 1910-1911, Cahiers (Tome 9-1907-1909), (1894-1914)
EAN13
9782070767380
ISBN
978-2-07-076738-0
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Blanche
Séries
Cahiers . (10)
Nombre de pages
336
Dimensions
21 x 17 x 2 cm
Poids
468 g
Langue
français
Code dewey
848.912
Fiches UNIMARC
S'identifier

X, 1910-1911 - Cahiers (Tome 9-1907-1909)

(1894-1914)

De

Autres contributions de ,

Gallimard

Blanche

Offres

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Cahiers .

S'il faut marquer une étape dans les Cahiers, c'est la période 1908-1910, où s'installe dans l'écriture valéryenne une modification montrant la complexité de la genèse du texte en fragments. Ce volume IX propose, avec le dernier des grands cahiers-registres, un carnet d'écrivain de 1909-1910 et des feuilles volantes de la même époque. Valéry reprend des thèmes déjà traités : le sentiment, le sommeil, l'éveil, la parole intérieure, le langage, l'attente. S'y affirme aussi une ouverture vers le monde artistique, moins sensible dans les cahiers précédents, où dominait la recherche abstraite. Mais surtout, la forte présence de l'Ego est ici perceptible. Souvent, le je n'est plus cette forme presque vide, un je qui est un on, un il, mais le Paul Valéry de
1908-1909, qui a vécu, il l'écrit à Gide, une dure crise intellectuelle. Des notules disant la jalousie, l'orgueil blessé, l'atteinte du «point
sensible» prennent l'accent rare d'un journal intime, tel le Journal d'Amiel. L'œuvre ennemie n'est pas nommée, même s'il s'agit sans doute d'un livre d'Ernest Mach. Désormais, le travail important, de choix, de réécriture, de synthèse, réside dans les feuilles volantes parallèles, qui ne sont pas de simples «copies». Inscrit dans le devenir de la réflexion, il répond à un désir d'organisation thématique, sélectionnant dans les registres précédents des fragments touchant à ce qui s'appela un jour «My Psychology». Les idées les plus propices à la mise au point d'une philosophie personnelle s'y formulent, constituant un ensemble dont la cohérence est plus évidente que dans la démarche chronologique des Cahiers. Le carnet inédit de 1910 éclaire un autre aspect de Valéry : son intérêt pour la Somme théologique de Thomas d'Aquin, qui, au-delà du problème religieux, touche à une théorie de la connaissance héritée d'Aristote, réhabilitant l'expérience sensible. Ce moment de rencontres intellectuelles fortes, inscrit ici dans la variété de l'écriture, reconduira bientôt à la poésie.
Ce volume IX propose les Cahiers 1907-1909, un choix de feuilles volantes parallèles aux Cahiers et le Carnet inédit de 1909-1910.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Paul Valéry
Plus d'informations sur Nicole Celeyrette-Pietri
Plus d'informations sur Robert Pickering