Le sens du destin
EAN13
9782711619764
ISBN
978-2-7116-1976-4
Éditeur
Vrin
Date de publication
Collection
BTP
Nombre de pages
174
Dimensions
18 x 11 x 1 cm
Poids
175 g
Langue
français
Langue d'origine
allemand
Code dewey
193
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le sens du destin

De

Édité par

Vrin

Btp

Offres

Dans la Spéculation transcendante sur l’intentionnalité apparente dans le destin de l’individu, essai des Parerga, Schopenhauer risque l’hypothèse d’un sens métaphysique de la vie de l’individu dont le destin singulier serait conduit par la Volonté de vivre jusqu’au renoncement libérateur. L’idée que l’individu ne serait pas né d’une rencontre fortuite, qu’il aurait été voulu comme tel, y prend un relief remarquable : elle répond à la préoccupation première, secrète, inlassable de chacun. Elle inspira au jeune Nietzsche son zèle pour le génie prédestiné. L’importance de l’individu en est magnifiée, lui que la Volonté de vivre dirige à son insu à travers bien des misères jusqu’à ce qu’il la reconnaisse comme sienne à l’heure de la mort. Sensible à cette méconnaissance, Thomas Mann nota que Freud avait opéré une « traduction » psychologique de la métaphysique de cet essai.
Comme la Spéculation, De l’Éthique (chapitre VIII des Paralipomena) s’ordonne autour de l’heure suprême où se lève le voile de méconnaissance tandis que s’abolissent le temps et l’espace. L’abnégation de soi-même en faveur d’un autre moi y atteste, dans l’expérience de la compassion, l’unité transcendante et indestructible de la Volonté. Nous ne finirons pas et Schopenhauer loue les religions d’Extrême-Orient d’avoir soutenu que nous n’avons pas commencé. Cependant, la signification morale du monde que De l’Ethique voudrait confirmer contre « la perversité de la pensée » reconduit la perspective judéo-chrétienne, malgré l’athéisme de Schopenhauer.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Arthur Schopenhauer