Géopolitique du moustique, Petit précis de mondialisation IV
EAN13
9782213701349
ISBN
978-2-213-70134-9
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Documents (4)
Nombre de pages
288
Dimensions
20 x 13 x 2 cm
Poids
320 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Géopolitique du moustique

Petit précis de mondialisation IV

De ,

Fayard

Documents

Offres

Autre version disponible

« Les moustiques viennent de la nuit des temps (250 millions d'années), mais ils ne s'attardent pas (durée de vie moyenne : 30 jours). Nombreux (3 564 espèces), volontiers dangereux (plus de 700 000 morts humaines chaque année), ils sont répandus sur les cinq continents (Groenland inclus).

Quand ils vrombissent à nos oreilles, c’est une histoire qu'ils nous racontent : leur point de vue sur la mondialisation.

Une histoire de frontières abolies, de mutations permanentes, de luttes pour survivre, de santé planétaire, mais aussi celle des pouvoirs humains (vertigineux) qu’offrent les manipulations génétiques. Allons-nous devenir des apprentis sorciers ?

Toutefois, ne nous y trompons pas, c'est d'abord l'histoire d'un couple à trois : le moustique, le parasite et sa proie (nous, les vertébrés).

Après le coton, l'eau et le papier, je vous emmène faire un nouveau voyage pour tenter de mieux comprendre notre terre. Guyane, Cambodge, Pékin, Sénégal, Brésil, sans oublier la mythique forêt Zika (Ouganda) : Je vous promets des surprises et des fièvres ! »
Erik Orsenna


« Pour un tel périple dans le savoir, il me fallait une alliée. Personne ne pouvait mieux jouer ce rôle que le docteur Isabelle de Saint Aubin, élevée sur la rive du fleuve Ogooué, au coeur d'un des plus piquants royaumes du moustique. »

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

19 juillet 2017

essai

Le titre exact est : Petit précis de mondialisation Tome 4 : géopolitique du moustique. Je n’ai pas lu les 3 premiers petits précis, mais cela n’a pas d’importance. L’académicien s’intéresse à la mondialisation des épidémies dues aux moustiques, car ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Erik Orsenna

Dossiers relatifs