Mémoires de Frédérique Sophie Wilhelmine, margrave de Bayreuth, sœur de Frédéric le Grand, (1706-1742)
EAN13
9782715222540
ISBN
978-2-7152-2254-0
Éditeur
Mercure de France
Date de publication
Collection
Le Temps retrouvé, format poche
Nombre de pages
608
Dimensions
1 x 1 x 2 cm
Poids
293 g
Langue
français
Code dewey
920
Fiches UNIMARC
S'identifier

Mémoires de Frédérique Sophie Wilhelmine, margrave de Bayreuth, sœur de Frédéric le Grand

(1706-1742)

De

Préface de

Mercure de France

Le Temps retrouvé, format poche

Offres

Sophie Wilhelmine, comme son frère Frédéric II, aimait les décorations rococo, les chinoiseries, les ornements capricieux, peints ou sculptés, avec beaucoup de feuillages, de fleurs, de perroquets, de guirlandes et de rubans. La plume à la main, elle devenait autre : un mémorialiste féroce, réaliste, sans pitié, qui, à distance, effarouchait Sainte-Beuve.Les Mémoires de la Margrave ne se rapportent qu'à sa jeunesse et à son mariage. C'est le tableau le plus vivant, le plus coloré et certainement le plus exact de la cour prussienne au temps du terrible roi-sergent, Frédéric-Guillaume Iᵉʳ, le collectionneur de grenadiers géants. C'est aussi le tableau de la petite cour de Bayreuth, assez misérable par la faute d'une mauvaise administration, avec un vieux prince ivrogne, qui était néanmoins populaire, parce que son seul plaisir était d'aller au cabaret.Ces Mémoires font penser parfois au plus féroce Saint-Simon. Ils font découvrir une Allemagne que nous ne connaissons guère, et aussi un écrivain français pittoresque, amusant et cruel.
Notes de Gérard Doscot
La cour prussienne de 1706 à 1742, vue par un mémorialiste sans pitié, dont la férocité rappelle parfois celle de Saint-Simon.

S'identifier pour envoyer des commentaires.