Œuvres complètes / Simone Weil... ., Volume 2, Grèce, Inde, Occitanie, Œuvres complètes (Tome 4 Volume 2)-Écrits de Marseille (1941-1942)), 1941-1942
EAN13
9782070126804
ISBN
978-2-07-012680-4
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Hors série Connaissance (4)
Séries
Œuvres complètes / Simone Weil... . (4)
Nombre de pages
816
Dimensions
23 x 14 x 3 cm
Poids
923 g
Langue
français
Code dewey
194
Fiches UNIMARC
S'identifier

Volume 2, Grèce, Inde, Occitanie - Œuvres complètes (Tome 4 Volume 2)-Écrits de Marseille (1941-1942))

1941-1942

De

Autres contributions de ,

Gallimard

Hors série Connaissance

Offres

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Œuvres complètes / Simone Weil... .

Lorsque Simone Weil meurt d'épuisement, physique et moral, en Angleterre, à Ashford, le 24 août 1943, à l'âge de trente-quatre ans, son œuvre publiée se réduit à quelques articles parus dans des revues le plus souvent politiques ou syndicales. Mais elle laisse une quantité de manuscrits divers qui seront pieusement recueillis par ses parents et par ses amis.Bien des inédits ont pu être découverts à la suite d'un examen systématique des «papiers» mis à la disposition des éditeurs : esquisses de textes abandonnés en cours de rédaction, cahiers et carnets non reproduits dans les éditions antérieures, notes préparatoires à des cours ou à des travaux plus élaborés. Inédite aussi, pour une large part, la correspondance familiale et générale que sera offerte au public. La recherche persévérante des articles de Simone Weil a permis de retrouver des textes fort peu ou mal connus, mais nullement négligeables.L'édition des œuvres complètes de Simone Weil ainsi réunies formera seize volumes répartis en sept tomes.
À une exception près, tous les écrits rassemblés dans ce volume furent composés ou réunis durant les six derniers mois qui ont précédé le départ de Simone Weil pour les États-Unis, en mai 1942. Ainsi une réelle unité préside à ce recueil de textes, dont certains furent publiés de façon dispersée dans La Source grecque (1953), Intuitions pré-chrétiennes (1951, 1985) et les Écrits historiques et politiques (1960). Les éditions antérieures s'étant révélées parfois lourdement fautives, il a fallu défaire les amalgames malencontreux et redresser la chronologie. C'est ce que propose cette édition entièrement nouvelle, qui ajoute au corpus déjà constitué une ample moisson de textes inédits, ainsi que la matière de deux ouvrages que Simone Weil a copieusement annotés, le Timée de Platon et la Bhagavad-gita. La richesse des traductions - même partielles - qu'elle proposait et l'intérêt des notes marginales justifiaient l'insertion de ces éléments nouveaux dans les Œuvres complètes ; Simone Weil a longuement analysé, comme en témoigne les précédents volumes, les fondements de notre civilisation : le travail, la technique, la politique et la science. Dans les Cahiers apparaît la place prépondérante accordée à un autre élément, la spiritualité, sous la forme - Simone Weil n'en fait pas mystère - du christianisme. Cependant, seule l'attention accordée à d'autres spiritualités était de nature à porter le catholicisme, auquel elle tend, au-delà de lui-même. L'hellénisme s'est prolongé dans le christianisme, mais l'Inde ou la Chine restent hors de la prétention du catholicisme à l'universalité. C'est pourquoi, outre les écrits qui se rapportent aux sources privilégiées que sont la Grèce, l'Inde et l'Occitanie, on découvrira un ensemble de commentaires relatifs à l'Égypte ancienne, à la Chine et au Japon. Telle est l'unité des écrits réunis dans ce volume : le christianisme «doit contenir toutes les vocations». Cependant, par cette expression, Simone Weil ne vise pas l'absorption des autres spiritualités par le christianisme ; elle formule l'exigence d'une extension de la spiritualité chrétienne par une reconnaissance de ce qu'il y a d'universel dans chacune des autres traditions.
À une exception près, tous les écrits rassemblés dans le deuxième volume du tome IV furent composés ou réunis durant les six derniers mois qui ont précédé le départ de Simone Weil pour les États-Unis, en mai 1942.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Simone Weil
Plus d'informations sur Anissa Castel-Bouchouchi