Mes pas vont ailleurs, Prix Femina Essai 2017
EAN13
9782234081178
ISBN
978-2-234-08117-8
Éditeur
Stock
Date de publication
Collection
La Bleue
Nombre de pages
288
Dimensions
22 x 14 x 2 cm
Poids
365 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Mes pas vont ailleurs

Prix Femina Essai 2017

De

Stock

La Bleue

Offres

Autre version disponible

Mai 1919. Victor Segalen est retrouvé mort, couché dans un petit bois, au cœur du Finistère. Partant du mystère qui entoure la mort de Segalen, suicide  ? accident  ?, Jean-Luc Coatalem suit les empreintes de l’écrivain-voyageur, breton, comme lui, Brestois, aussi. Militaire, marin et poète, auteur d’une œuvre labyrinthique que, de son vivant, personne n’aura soupçonnée.
En 1903, Segalen pélerine sur les traces de Gauguin, aux îles Marquises. En 1905, à Djibouti, sur celles de Rimbaud. En 1909, il traverse la Chine, en jonque, en train et à cheval, et il recommencera. En 1910, il se risque dans le dédale de la Cité interdite de Pékin, derrière un séduisant jeune homme, espion et amant de l’impératrice. Puis il réside seul à Hanoi, rêve au Tibet, et achète son opium. Il meurt à quarante et un ans, dans la forêt légendaire du Huelgoat, un Shakespeare à la main, la jambe entaillée, au-dessus d’un Gouffre, loin de son épouse et de cette autre femme qu’il aime.
Revisitant l’œuvre de Segalen, les lettres à ses deux amours, ses nombreux voyages, Coatalem fait apparaître les résonances, nombreuses, la complicité littéraire et l’écrivain compagnon, composant par ces prismes mêlés, le roman de sa vie, au plus près d’un Segalen vivant et vibrant.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

28 février 2018

Comment ne pas être sensible au parcours et à la vie de Victor Segalen ? Avec une écriture d’une grande richesse évocatrice, poétique souvent, Jean-Luc Coatalem nous ouvre les chemins d’une histoire originale et surprenante d’un personnage hors-normes peu connu, ...

Lire la suite

5 questions posées à Jean-Luc Coatalem qui nous parle de son livre "Mes pas vont ailleurs" paru aux éditions Stock.
Questions posées par Élise Le Fourn.
Réalisation : Ronan Loup.

Rencontre avec Jean-Luc Coatalem
Avec Jean-Luc Coatalem
Le , Café de la librairie Dialogues

« Qui êtes-vous, Victor Segalen ? Et pourquoi, depuis si longtemps, me hantez-vous ? Breton. Brestois. Militaire, marin et poète. Cavalier émérite, marcheur infatigable, vous restez distant et troublant.
En 1903, vous pélerinez sur les traces de Gauguin, aux Marquises. Deux ans plus tard, à Djibouti, sur celles de Rimbaud. En 1909, vous traversez la Chine et vous recommencerez. Puis vous vous risquez dans la Cité interdite de Pékin, derrière un séduisant jeune homme, amant de l'impératrice. Vous résidez ensuite à Hanoi et achetez votre opium. Plus tard, vous mourrez dans la forêt du Huelgoat, au-dessus du Gouffre, loin de votre épouse et de cette autre femme que vous aimez. Quarante et un ans. Un peu tôt pour mourir. Ou se laisser partir - comme on glisse, la nuit, d'un paquebot dans l'océan.
Cette fois, vos pas m'auront entraîné dans votre sillage. Mon souffle mélangé au vôtre dans le roman vrai de votre vie. »
Jean-Luc Coatalem

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean-Luc Coatalem