Le dictionnaire injuste et borné de la télévision
EAN13
9782809802443
ISBN
978-2-8098-0244-3
Éditeur
Archipel
Date de publication
Collection
ARTS ET SPECTAC
Nombre de pages
264
Dimensions
22 x 14 x 0 cm
Poids
312 g
Langue
français
Code dewey
791.45
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le dictionnaire injuste et borné de la télévision

De , ,

Archipel

Arts Et Spectac

Offres

Autre version disponible

e9782809803525_cover.jpge9782809803525_i0001.jpg

Site des auteurs : www.lesgerard.tv

www.editionsarchipel.com

Si vous souhaitez recevoir notre catalogue et
être tenu au courant de nos publications,
envoyez vos nom et adresse, en citant
ce livre, aux Éditions de l'Archipel,
34, rue des Bourdonnais 75001 Paris.
Et, pour le Canada, à
Édipresse Inc., 945, avenue Beaumont,
Montréal, Québec, H3N 1W3.

978-2-809-80352-5

Copyright © L'Archipel, 2009.

Sommaire

Page de titre
Page de Copyright
Dédicace
Avertissement
A

À tous ceux qui nous ont cassé les couilles
pour figurer en dédicace :
notamment, nos amis de Paris Première
et nos avocats David Koubbi et Benoît Pruvost.

Avertissement

Depuis 2006, nous décernons chaque hiver au cours d'une cérémonie (diffusée sur Paris Première) les redoutés « Gérard » aux animateurs et aux émissions qui nous ont semblé le mériter.

Le trophée, sous la forme d'un véritable parpaing finement doré, a jusqu'à présent récompensé des présentateurs tels que Christophe Hondelatte (Gérard de l'animateur qui faisait un carton à la radio, mais qui fait ses cartons à la télé) ou Jean-Pierre Pernaut (Gérard du plus mauvais présentateur blanc de JT), ainsi que des programmes comme « Confessions intimes » (Gérard de la France d'en bas — l'émission avec des pédophiles, des chômeurs et des consanguins, filmée dans le Nord, comme par hasard) ou « Questions pour un champion » (Gérard de l'émission qu'on découvre à l'hôpital parce qu'on partage sa chambre avec un vieux et dont on se dit « c'est pas si mal en fait »).

On le voit, nous manions la dérision aussi bien qu'un sens aigu de l'observation. Nous ne pouvions que souhaiter éclairer un peu plus les téléspectateurs grâce au présent Dictionnaire injuste et borné de la télévision.

Que signifient réellement des termes comme « Trublion du Paf », « grande époque Canal » ou « buzz » ? Que sont la « risolite » ou le « syndrome de Guy Carlier » ? Qui sont véritablement Jean-Luc Delarue, Thierry Ardisson ou Éric Zemmour ? Que veut dire « fellation » ? Quel sens donne-t-on à « yeyeyeyeyeah » ou « zzzz » ?

À ces questions, comme à bien d'autres, le présent ouvrage apporte des réponses.

Arnaud Demanche, Stéphane Rose et Fred Royer

N.B. : les propos rapportés entre guillemets illustrant certaines définitions sont réels lorsqu'ils sont datés. Les autres sont presque réels.

A

A

Dernière lettre du prénom qu'une jeune fille se doit de porter afin de pouvoir participer à la « Star Academy » ou à « La Nouvelle Star ».

« Bonjour mademoiselle, comment vous appelez-vous ?

— Camélio Jordano.

— Ah non, désolé, ça ne va pas aller. Au revoir. » (Un recruteur à une candidate)

ADDICTION

Besoin répété et irrépressible d'un produit ou d'un acte. Café, alcool, jeux d'argent, sexe sont des exemples fréquents d'addiction. Dans le monde de la télévision, et plus particulièrement des animateurs, les addictions les plus remarquées se portent sur :

— la consultation des chiffres d'audimat ;

— les visites répétées sur le blog de Morandini pour voir si on y est cité ;

— la pose devant le paparazzi de Voici en vue d'en faire la couverture ;

— le procès à Voici pour sa couverture violant la vie privée.

ALERTE ENLÈVEMENT

Dispositif d'alerte télévisuelle mis en place quand un enfant est enlevé sur le territoire français. Indépendamment du service qu'elle rend à la police, l'alerte enlèvement constitue une bande-annonce alléchante pour les journaux télévisés, qui déploient alors un attrayant dispositif de couverture : les directeurs de l'information des chaînes et les reporters espèrent bien sûr toujours que l'enfant sera retrouvé, mais de préférence violé et assassiné, si possible dans la cave de la maison d'un pervers sexuel reconvertie en donjon SM, idéalement dans le nord de la France.

« Bonjour Jean-Michel, qu'avez-vous regardé hier soir à la télé ?

— J'ai regardé l'alerte enlèvement sur la une, j'ai trouvé ça formidable ; un peu court, mais formidable. »

(Extrait de l'émission « Les auditeurs ont la parole », sur RTL)

ALIAGAS (NIKOS)

Voir Stalinisme.e9782809803525_i0002.jpg

AMAR (PAUL)

Héraut du politiquement correct télévisuel.

Sous couvert de décryptage des médias, Paul Amar s'acharne dans « Revu et corrigé » (France 5) à enfoncer les portes pourtant déjà béantes de la bien-pensance consensuelle. Pour lui, prononcer le mot « homosexuel » fait de vous un homophobe, le mot « juif » un antisémite, et le mot « plombier » un plombophobe crypto-fasciste.

Ses airs d'agent d'assurances obséquieux auraient pourtant dû alerter les dirigeants de France Télévisions.

Mais non.

AMOUR EST DANS LE PRÉ (L')

Programme de télé-réalité, diffusé sur M6, consistant à enfoncer le clou du cliché du paysan inculte, machiste et invivable, en choisissant quelques spécimens particulièrement gratinés, auxquels on demande d'héberger des citadines célibataires. Les jeunes femmes fondent en larmes au bout de deux jours à patauger dans la bouse, sans recevoir la moindre considération de la part de leurs hôtes, qui ne leur accordent de l'intérêt que pour leur signaler que la table n'est pas encore dressée, que la soupe n'est pas prête et qu'elles ont encore grossi du cul.

Attention, astuce : M6 glisse toujours dans le casting un ou deux types effectivement charmants. Cela afin d'éviter que des cultivateurs enragés brandissant fourches, piques et binettes ne déversent des camions de choux-fleurs dans son hall d'entrée, fâchés de voir leur corporation passer pour une bande de crétins butors et misogynes devant la France entière.

Les audiences sont pour l'instant satisfaisantes, et l'on murmure dans les couloirs de la chaîne que « L'amour est à l'usine » pourrait bientôt voir le jour, avant « L'amour est à la Poste », « L'amour est dans le bâtiment » ou « L'amour est à la charcuterie ».

ANECDOTE DU MÉCHANT

Manie littéraire qu'ont les auteurs de fictions américains. Il s'agit d'une anecdote sans rapport avec l'histoire que le méchant raconte en souriant après une menace ou une question, au lieu de répondre normalement :

« Tiens tiens ! Agent Powell... Je m'attendais à vous voir débarquer tôt ou tard.

— Je vous tiens, Wesley. Rick a parlé, bientôt, vous serez derrière les barreaux. Et maintenant, dites-moi où est ma femme...

— Ah ah ah ! Mon cher Powell, vous êtes si naïf... Tenez, je vais vous raconter une histoire... Quand j'étais gosse, mes parents m'emmenaient souvent au lac, en pique-nique. Un jour, un marchand de glaces est venu. Je revois encore son camion coloré, j'entends encore la cloche... Et je me faisais une joie d'avoir une glace, Powell, parce qu'il faisait tellement chaud ! Eh bien, alors que je courais vers le camion, mon père m'a giflé, Powell...

— Où est ma femme, Wesley ?

— Vous ne la retrouverez jamais, Powell... »

Parfois, l'anecdote d'enfance est remplacée par un documentaire animalier :

« Tiens tiens ! Agent Powell... Je m'attendais à vous voir débarquer tôt ou tard.

— Je vous tiens, Wesley. Rick a parlé, bientôt, vous serez derrière les barreaux. Et maintenant, dites-moi où est ma femme...

— Ah ah ah ! Mon cher Powell, vous êtes si naïf... Tenez, regardez l'aquarium à votre gauche... Vous voyez cette petite méduse bleue ? C'est une cuboméduse, Powell, un des animaux les plus venimeux du monde. Touchez-la, et votre cœur s'arrêtera en moins de dix secondes. Un tel pouvoir de destruction chez une créature qui semble aussi inoffensive... Ça fait réfléchir, hein, Powell ?

— Où est ma femme, Wesley ?

— Vous ne la retrouverez jamais, Powell... »e9782809803525_i0003.jpg

ANGOTADE

Dans le cadre d'un talk-show, sortie théâtrale et outrée d'un invité subitement mis en colère par une question ou une remarque de l'animateur. Ce néologisme contemporain est inspiré des départs brutaux et systématiques de Christine Angot invitée à venir présenter son nouveau livre.

« Alors, il en a une grosse, Doc Gynéco ?

— Si c'est ça, je m'en vais. »

(Christine Angot quittant brutalement le plateau de l'émission « T'empêches tout le monde de dormir », sur M6)

« Christine Angot, pourquoi l'autofiction ?

— Si c'est ça, je m'en vais. »

(Christine Angot quittant brutalement le plateau de l'émission...

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Stéphane Rose
Plus d'informations sur Arnaud Demanche
Plus d'informations sur Fred Royer