Sauver le monde
EAN13
9782864247388
ISBN
978-2-86424-738-8
Éditeur
Anne-Marie Métailié
Date de publication
Collection
[Collection Americas]
Nombre de pages
384
Dimensions
21 x 14 x 0 cm
Poids
389 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
850
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

En 1805, Isabel Sendal y Gomes dirige un orphelinat à La Corogne dans le nord de l’Espagne. Sa vie va être bouleversée par l’arrivée de Francisco Xavier Balmis, médecin chargé par le roi d’Espagne de faire le tour du monde pour vacciner les populations des colonies contre la variole. Pour ce faire il a besoin de trente-deux orphelins porteurs de la vaccine. Isabel, qui a été défigurée par la variole, va s’engager dans cette lutte contre ce mal qui a, dès la conquête de l’Amérique, décimé 85% des populations indiennes. Isabel s’embarque à bord de la goélette pour s’occuper des orphelins. Cette femme sans fortune ni famille découvre dans l’immensité de sa mission une raison de vivre: sauver le monde du fléau.

Isabel a existé mais elle est ici la création d’une romancière en panne devant la commande de son éditeur : une saga familiale. Alma est professeur dans une université, née en République dominicaine, elle souffre du blues de la cinquantaine, elle se sent hors du monde. Son mari part tester un vaccin contre le sida dans une région pauvre de Saint-Domingue et là, alors qu’il entamait un projet de développement durable, il est pris en otage. Alma, désespérée, se rend sur place en se cherchant elle aussi une mission comme ce personnage de fiction qui la hante et va devenir son seul soutien dans cette épreuve. Cependant ces deux femmes sont marquées par ce décalage entre leur idéalisme et leur sensation de ce qu’a de dérisoire leur effort face à l’étendue des dégâts.

Avec une grande habileté dans la construction des différents plans de la narration et un vrai talent de conteuse d’histoires haletantes qu’on ne peut abandonner, Julia Alvarez écrit un roman passionnant qui parle de dérision, de courage et du rapport qu’entretient un créateur avec ses personnages. Le lecteur vit deux aventures parallèles prenantes en compagnie de deux femmes remarquables aux prises avec le monde.

Julia Alvarez est née à Saint-Domingue en 1950. Elle quitte l’île avec sa famille en 1960 pour New York, son père étant impliqué dans un complot contre le dictateur Trujillo. Elle vit actuellement dans le Vermont où elle enseigne la littérature. Elle est l’auteur de Yo, Au temps des papillons et de Au nom de Salomé.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Julia Alvarez
Plus d'informations sur Catherine de Léobardy