La revanche de Gaïa / pourquoi la Terre riposte-t-elle et comment pouvons-nous encore sauver l'human, pourquoi la terre riposte-t-elle et comment pouvons-nous encore sauver l'humanité ?
EAN13
9782082105880
ISBN
978-2-08-210588-0
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
NBS
Nombre de pages
297
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
335 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
570
Fiches UNIMARC
S'identifier

La revanche de Gaïa / pourquoi la Terre riposte-t-elle et comment pouvons-nous encore sauver l'human

pourquoi la terre riposte-t-elle et comment pouvons-nous encore sauver l'humanité ?

De

Traduit par

Flammarion

Nbs

Offres

Il y a deux milliards d'années, la Terre était jeune et vigoureuse. À présent, elle lutte pour sa survie. Car une espèce a tragiquement aggravé ses conditions climatiques, l'espèce humaine, en passe de devenir, selon James Lovelock, le pire ennemi de la planète. Grande figure de l'écologie, scientifique hors norme, Lovelock a consacré la majeure partie de son existence à étudier le fonctionnement du système Terre. Il est l'inventeur d'une théorie singulière, aujourd'hui mondialement connue, «l'hypothèse Gaïa» : la Terre est un être vivant doué d'une capacité d'autorégulation préservant les conditions propices à la vie. Et cette capacité est dangereusement mise en péril par le réchauffement climatique. Alors comment faire face à la crise environnementale planétaire qui se profile ? Comment maintenir la composition chimique de l'atmosphère et assurer un climat relativement clément ? Lovelock nous livre ses propositions, à rebours de l'écologiquement correct : les «avantages» des engrais, des pesticides, des pluies acides, du stockage des déchets nucléaires ; les inconvénients des biocarburants, les limites des énergies renouvelables ; le bénéfice de l'énergie nucléaire, dont il faut généraliser l'usage de toute urgence. Pour Lovelock, le développement durable n'est pas plus viable que la poursuite de nos activités. Seul un repli démographique et économique peut redonner à la Terre les moyens de demeurer une planète habitable. Si nous n'engageons pas dès maintenant le processus de paix, le pire est à prévoir : l'extinction de la plupart des espèces vivantes, la nôtre en particulier.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur James Lovelock
Plus d'informations sur Thierry Piélat